Amélie P. Bédard

Une fleur d'Orford dans le béton d'Éric à La Voix

Amélie P. Bédard arborait une couronne de fleurs pour son audition à l'aveugle. L'étudiante de 23 ans peut maintenant rêver qu'on dépose sur sa tête le diadème de la victoire de la troisième saison de La Voix.
La douce Orferoise a été cueillie par le dur Éric Lapointe, le seul à s'être retourné pendant sa version de Ma version du bonheur, d'Ariane Brunet. « J'ai eu un coup de coeur instantané pour sa voix », a mentionné le coach, séduit par « la fraîcheur de son interprétation, son énergie ».
Bien qu'elle n'ait pas actionné le mécanisme de sa chaise, Isabelle Boulay a complimenté « la voix de chambre à coucher » de l'Estrienne.
La concurrente a commencé à s'intéresser à la musique grâce à la guitare reçue en héritage de son père, qui s'est enlevé la vie alors qu'elle était bébé.
Une candidate de Victoriaville
Une Victoriavilloise de 20 ans est aussi entrée dans la compétition lors de la deuxième vague de sélection diffusée hier soir. Après avoir remporté la finale régionale de Cégeps en spectacle l'an passé, Émie Champagne est maintenant placée sous la protection d'Isabelle Boulay.
La timide pianiste, qui a eu l'audace de chanter Ne me parlez plus d'elle (une pièce coécrite par Éric Lapointe pour Garou), a ému la juge rousse avec sa façon de chanter, son phrasé » et son « émotion brute ».