Lévy Leblanc, Simon Landry, Élise Legrand, Étienne Lepesqueux, Francis Marcoux, Jesse Ens, Jasmin Chabot, Étienne Leclerc, Élisabeth Besozzi, Nicolas Quaegebeur et Maxime Lévesque.

Une fanfare pour emporter

Pour les personnes qui n’auraient pas l’espace pour accueillir dans leur salon onze musiciens et musiciennes – jouant trombone, trompette, clarinette, alouette! –, il existe désormais une version sur disque de la musique du groupe estrien Ze Radcliffe Fanfare, qui lancera son premier album complet, intitulé En cavale, le 6 juin prochain.

« C’est une fanfare d’inspiration principalement balkanique, traditionnelle dans le sens folklorique du terme », lance Étienne Leclerc, tromboniste de Ze Radcliffe Fanfare, en guise de description de leur style musical.

Il détaille : si les pièces interprétées par les onze membres du groupe s’enracinent majoritairement dans la musique traditionnelle européenne (polka, klezmer...), elles ne s’y limitent pas, car elles peuvent aussi aller piger dans le registre mexicain, par exemple — le tout interprété au Québec avec une adaptation bien à eux.

« La fanfare, c’est une musique de rue, et ça, il y en a partout dans le monde, alors ça nous permet d’aller chercher de l’inspiration de partout sur la planète », précise Étienne Leclerc.

Le groupe a été fondé en 2013 par Nicolas Quaegebeur, qui venait de se procurer un sousaphone (un « gros instrument monstrueux » apparenté au tuba-contrebasse) et qui cherchait donc des amis avec qui en jouer. « Il s’en est trouvé 3 puis 4 puis 5 puis 12! » rapporte Étienne Leclerc.

De fil en aiguille, Ze Radcliffe Fanfare s’est mise à jouer pour diverses occasions. Le groupe se retrouve aujourd’hui à donner plusieurs dizaines de prestations du printemps à l’automne, allant de la fête de quartier aux événements de plus grande envergure, comme le Festival des traditions du monde de Sherbrooke, auquel il a participé en 2017.

ZE RADCLIFFE FANFARE
EN CAVALE 
 MUSIQUE DU MONDE 
 ZRF

Et même si, depuis six ans, les membres du groupe tirent leur plaisir en se mêlant à la foule et en se nourrissant de son énergie, ils ont aussi éprouvé le désir de permettre aux gens de « rapporter la fanfare dans leur salon ». Ils ont donc ouvert la porte à l’enregistrement avec le lancement d’un microalbum de six chansons en 2016, et ils s’y remettent cette année, cette fois avec un album complet, « une coche au-dessus, plus professionnel », affirme Étienne Leclerc.

ALBUM DÉFI

Le tromboniste souligne le défi qu’a représenté le nouveau disque : à une époque où les instruments sont souvent enregistrés séparément puis superposés électroniquement, Ze Radcliffe Fanfare a préféré procéder (sans surprise) d’une façon plus traditionnelle.

« On voulait garder ce qui fait d’une fanfare une fanfare, même sur un album... Alors on a envahi une maison à Saint-Claude, construite assez loin dans le bois, puis on a mis des micros un peu partout et on a joué tous ensemble », relate M. Leclerc.

Il souligne que ce n’est pas la méthode la plus efficace, parce qu’il faut tout reprendre chaque fois qu’un des musiciens se trompe, ce qui arrive immanquablement à un moment ou un autre à onze personnes.

« C’est un niveau de difficulté supplémentaire, mais un niveau de plaisir supplémentaire aussi! » renchérit-il.

Précisons que les onze paires de bras et de poumons derrière cet album sont Élise Legrand à l’accordéon et au chant, Étienne Leclerc au trombone, Levy Leblanc au trombone basse, Étienne Lepesqueux à la clarinette, Simon Landry et Élisabeth Besozzi à la trompette et au chant, Jasmin Chabot à l’euphonium (tuba ténor) et à la flûte, Francis Marcoux aux percussions et à la mandoline, Maxime Lévesque aux percussions, Jesse Ens au banjo et finalement Nicolas Quaegebeur au sousaphone.

La violoniste Laetitia Francoz-Lévesque vient par ailleurs de se joindre au groupe pour la suite. Puisque suite, il y aura, confirme M. Leclerc. « Tant qu’on aura du plaisir, le groupe va exister! »

Vous voulez y aller?

Lancement d’En cavale
Jeudi 6 juin, 17 h
La Petite Boîte noire
Entrée gratuite
Concert de lancement, 20 h
Entrée : 12 $