L’artiste Pierre Pino Noël présentera ses œuvres du 22 au 24 mai au coin des rues Dufferin et Firmin-Campbell à Sherbrooke, de 12 h à 18 h.
L’artiste Pierre Pino Noël présentera ses œuvres du 22 au 24 mai au coin des rues Dufferin et Firmin-Campbell à Sherbrooke, de 12 h à 18 h.

Une expo de rue pour une « bouffée d’Art »

C’est dans sa galerie à ciel ouvert que l’artiste sherbrookois Pierre Pino Noël invite la population à « Prendre une bouffée d’Art ». L’exposition extérieure aura lieu du 22 au 24 mai, de 12 h à 18 h, au coin des rues Dufferin et Firmin-Campbell.

Pierre Pino Noël y présentera sa série de tableaux « Portraits ». Ceux-ci lui ont été inspirés par des artistes tout au long de sa carrière.

« Chaque tableau que j’interprète est inspiré par l’artiste que j’illustre. À l’aide de matériaux recyclés, j’amalgame toutes sortes de textures et de couleurs. Ça m’amène dans un univers que je n’ai jamais exploré auparavant », raconte M.Noël.

Celui que l’on reconnaît pour ses sculptures-luminaires a dû prendre une nouvelle direction au mois de février. « Après la fermeture de La Fabrique, j’ai aménagé un atelier dans ma maison où l’idée m’est venue. J’ai entamé cette série de portraits de personnes que je connais, que j’aime et qui m’inspirent. » 

Après avoir étudié en arts plastiques en 1974 à Sherbrooke, Pierre Pino Noël a été artisan de cuir, clown, graphiste et organisateurs d’événements. C’est en rénovant sa maison au Lac-Saint-Jean, en 1996, qu’il a renoué avec la matière brute. Depuis le début des années 2000, il estime avoir présenté ses œuvres dans une dizaine d’expositions.

« Celle-ci, j’en suis particulièrement fier. C’est chez nous, dans ma cour et ça va me ressembler. J’ai hâte de voir les gens. L’exposition ne pouvait pas mieux tomber avec le beau temps et le déconfinement progressif annoncé », confie-t-il.

Visites à deux mètres

Pierre Pino Noël souhaite rassurer la population en spécifiant que les règles de distanciation seront respectées lors de l’événement.

« Il n’y a aucune trace de confinement ou de COVID-19 dans mes œuvres. J’ai passé un super printemps et malgré quelques moments de procrastination, je suis satisfait de la production », précise-t-il.

L’artiste indique qu’il sera sur place en tout temps afin de discuter avec les visiteurs « à deux mètres de distance ». Il ajoute que les plus curieux auront droit à une visite guidée vendredi à 18 h, sur sa page Facebook professionnelle, où il discutera entre autres de son art.