Carole Kipling

Une amoureuse de la culture s'est éteinte

Carole Kipling, fondatrice de Réseau Centre, a été emportée mercredi par un cancer. Elle laisse dans le deuil ses proches, mais aussi le milieu culturel de la région pour lequel elle était passionnée et ne comptait plus les engagements.
Originaire de Québec, Carole Kipling est arrivée en Estrie en 1991, où elle a d'abord été directrice générale au Centre d'art de Richmond (CAR). Puis, en 1999, elle crée le Réseau Centre, un regroupement de diffuseurs de spectacles. Au départ, six salles de spectacles de l'Estrie en faisaient partie.
Avec les années et le travail de sa directrice, le Réseau Centre est aujourd'hui composé de 22 membres répartis dans six régions du Québec : la Montérégie, le Centre-du-Québec, la Mauricie, Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale se sont ajoutés à l'Estrie.
En 2003, Carole Kipling quittait le CAR pour se consacrer uniquement à la gestion du Réseau Centre, menant l'organisme pendant 18 ans afin de le faire grandir et d'offrir toujours plus de services de qualité aux diffuseurs.
Au printemps dernier, le diagnostic d'un cancer l'a contrainte à quitter ses fonctions pour combattre la maladie.
« Le milieu de la diffusion se souviendra d'elle, très certainement pour sa générosité et son implication dans les causes près du coeur. Elle était d'ailleurs présidente de Cultures du coeur jusqu'en octobre dernier, date à laquelle je la remplaçais », souligne Luce Couture, présidente de Cultures du Coeur Estrie.
Carole Kipling était aussi membre fondatrice de cet organisme estrien né d'une initiative française.
En 2016, on lui avait aussi attribué un Mérite estrien pour souligner ses différents engagements en culture dans la région.
Carole Kipling s'est éteinte mercredi soir à la Maison Aube-Lumière entourée de ses proches.