Une ambiance explosive à la Fête du lac

La soirée de jeudi s'est voulue explosive au lac des Nations. De Sass Jordan à Lou Gramm en passant par les feux, les festivaliers en auront vu de toutes les couleurs.
<p>Sass Jordan</p>
Un peu avant 20 h, les parterres devant la grande scène Loto-Québec se remplissaient bien doucement. Certains étaient là depuis déjà 16 h, s'assurant ainsi d'avoir une bonne place pour la soirée entière.
Une des spectatrices, Linda Pruneau, a affirmé qu'elle connaissait bien les Foreigners. «Selon moi, ça va être le meilleur soir», a-t-elle dit.
Mylène Gervais connaît aussi bien les chansons. «Ce soir, ce sont des artistes qu'on apprécie bien», a informé celle qui est venue avec ses enfants, sa soeur et son beau-frère.
Mario Blais et Jacques Dubé seront là toute la semaine. «Sass Jordan et Lou Gramm, ce sont deux grands artistes, ça me surprendrait que ce ne soit pas bon», a exprimé l'un d'entre eux. «On est là pour l'ensemble de la soirée», a continué l'autre.
D'autres, comme Gabriel Fréchette, sont venus parce qu'ils ont le bracelet pour la semaine, et qu'ils souhaitent faire la fête et être avec le monde.
Lou Gramm à la hauteur de sa réputation
Ceux qui attendaient Lou Gramm avec impatience n'ont sûrement pas été déçus, car il a offert une prestation à la hauteur de sa réputation. La foule criait et chantait avec l'artiste au rythme des titres les plus connus.
La présence sur scène du chanteur et des musiciens qui l'accompagnaient était très énergique. Les plus nostalgiques auront été servis et pour le public plus jeune, ç'aura été une belle découverte.
Avec Sass Jordan, Time flies
Sans retard, la chanteuse charismatique Sass Jordan est entrée sur scène. Elle a livré dès le début, avec son énergie débordante, des chansons rock et très rythmées. Sa voix puissante en a convaincu plus d'un. Comme preuve, les cris et les sifflements de la foule se sont fait entendre du début jusqu'à la fin, chanson après chanson.
«Merci tout le monde for being here ce soir», a lancé Sass Jordan à la foule avant de terminer son spectacle avec quelques dernières chansons.
Le ciel clair et dégagé de jeudi laissait présager une soirée parfaite pour la compétition des grands feux Matelas Houde. Confié à la noirceur, le ciel s'est illuminé des mille soleils de la compagnie ontarienne Hands Fireworks, la plus vieille entreprise canadienne à fabriquer et distribuer des feux d'artifice.
La foule était compacte sous la lumière qu'irradiaient les feux. Chaque petit espace était occupé. D'un geste synchronisé, tous les yeux se sont rivés vers le ciel, puis des «oh» et des «ah» se sont fait entendre dès que les premières couleurs ont jailli. Comme des acrobates et des trapézistes, les feux se sont élancés dans le ciel. Quand la chanson Allegria a résonné dans les oreilles du public, les étincelles copiant la beauté des étoiles ont miroité à la surface du lac des Nations. Sans décrocher les yeux du firmament, la finale, éblouissante, a laissé les couleurs exploser dans tous les sens.
Hands Fireworks avait promis de la magie dans le ciel. L'entreprise spécialisée en pyrotechnie n'a pas déçu ceux qui s'étaient déplacés pour admirer les feux. «C'était vraiment spectaculaire! Impeccable», a lancé Louise Bilodeau.
«Jusqu'à maintenant, c'étaient les meilleurs», s'est exclamée Pauline Corriveau. «C'était merveilleux», a ajouté, satisfait, Gaétan Leblanc.