André Fournelle et Amélie Pomerleau ont dévoilé officiellement dimanche leur œuvre Le sacre de la rivière, réalisée en collaboration avec le Comité du patrimoine de Bromptonville.

Un travail de longue haleine sur un bloc de granit de dix tonnes

L’œuvre sculptée dans un bloc de granit de dix tonnes, sur laquelle André Fournelle et Amélie Pomerleau travaillent depuis le mois de juin, a enfin été dévoilée dimanche, à la Maison des arts et de la culture de Brompton (MACB). « Le sacre de la rivière » a été conçue dans l’esprit du lieu avec son histoire et elle ne peut être déplacée, ce qui en fait son originalité.

« On a fait ça en reconnaissance du lieu, des rives de la rivière où ont voyagé beaucoup les Abénakis, avec toute l’histoire du lieu aussi, avec ses incendies, ses inondations », explique l’artiste estrienne Amélie Pomerleau.

Le projet a été réalisé avec la précieuse aide du Comité du patrimoine de Bromptonville. Sa présidente Lisette Lahaie a participé aux nombreuses rencontres durant l’été afin de bien cerner la direction qu’allait prendre le message de l’œuvre.

« J’ai un esprit minimaliste, ce n’était pas évident de faire une œuvre à partir d’un bloc. Ça borde la rivière Saint-François, qui est un lieu magnifique. C’est chargé d’histoire. L’idée est de laisser une marque, une marque par rapport au passage des Abénakis. L’éclair c’est la nature, la foudre et c’est les forces de la nature : les quatre éléments », raconte M. Fournelle dans un vidéo souvenir de leur travail accompli, présenté au public dimanche.

Les deux artistes ont d’ailleurs qualifié leur rencontre d’un « coup de foudre » professionnel.

« Durant mon travail, j’ai été beaucoup à la merci des éléments, c’est ce que j’aime du travail monumental à l’extérieur, ça nous rattache aux éléments et à la matière », partage aussi Mme Pomerleau.

Combien de temps faut-il pour réaliser une sculpture d’une telle envergure? « Il ne faut pas calculer. C’était ponctuel comme travail, c’est sûr que ça a pris plusieurs bonnes journées », ajoute Mme Pomerleau.

Dimanche, c’était le dévoilement au grand public. L’inauguration officielle de l'oeuvre Le sacre de la rivière se fera au printemps.