Geneviève Bisson et sa fille Maxym chanteront en duo ce dimanche.
Geneviève Bisson et sa fille Maxym chanteront en duo ce dimanche.

Un touchant duo mère-fille à l’écran

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Granby — C’est en fouinant sur Facebook, il y a quelques mois, que Geneviève Bisson a découvert l’existence de l’émission En studio. Ne faisant ni une ni deux, elle s’était inscrite avec l’intention d’interpréter une chanson pour sa fille Maxym. Ce dimanche, les téléphiles découvriront sa voix et son histoire. Sauf qu’elle ne sera pas seule derrière le micro. Maxym chantera finalement avec elle.

Pour l’enseignante en adaptation scolaire à l’école secondaire Haute-Ville, ce revirement de situation était un cadeau inattendu. «Au départ, je devais lui dédier Je n’irai pas ailleurs de France D’Amour. Mais quand je lui ai annoncé que j’étais choisie, que la chanson était pour elle et qu’elle devait d’abord accepter d’apparaître dans l’émission, elle m’a candidement suggéré de la chanter avec moi. J’étais très surprise. Maxym s’est greffée à l’aventure de façon aussi spontanée que je l’avais fait!»

C’est donc ensemble qu’elles ont vécu le tournage étalé sur trois jours, d’abord à Granby, puis en studio à Montréal avec l’animateur Marc Dupré et toute son équipe de production.

Une adolescence difficile

Ce qu’elles confieront risque de toucher quelques cordes sensibles, car on devine que leur vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille.

«Ma fille a eu une adolescence très difficile. Le message que je voulais lui lancer, c’est que peu importe les épreuves, il y a toujours quelque chose de positif. On est qui on est à cause de ce qu’on a vécu. Je voulais lui dire de vivre sa vie et d’être dans le moment», raconte Geneviève, qui chante par passion depuis des années.

Geneviève Bisson lors de l'enregistrement. 

Le choix de Je n’irai pas ailleurs n’était pas fortuit. «N’aie pas peur du futur, qui n’risque rien n’a rien/La vie, une aventure, coup de coeur, coup de poing/N’aie plus peur du danger, n’attends pas l’autre jour/À ceux qui ont truqué les jeux qu’ils veulent qu’on joue», peut-on lire dans l’un des couplets.

Aussi courte fut-elle, cette aventure mère-fille a eu un impact favorable sur leur relation et la suite de leur parcours, constate Mme Bisson.

«Ç’a dévoilé plein de choses. J’ai été très émue de voir ma fille s’ouvrir et s’envoler grâce à cette équipe. Ils lui ont donné une confiance inouïe. On était déjà très proches, elle et moi, malgré ce qu’on a vécu. Là, c’était comme boucler la boucle des événements difficiles, pour amorcer un nouveau chapitre, affirme fièrement la maman, en confiant que Maxym, 19 ans, vient tout juste d’emménager dans son premier appartement.

Quand on lui demande si elle à l’aise d’étaler ainsi leur vie familiale au grand jour, Geneviève avoue être un grand livre ouvert. «C’était plus pour Maxym que je m’inquiétais. Mais elle m’a dit que si, à travers l’émission, elle pouvait aider d’autres jeunes qui vivent une adolescence difficile, ça valait la peine.»

Le duo n’a rien vu du segment qui sera diffusé dimanche sur les ondes de TVA. Geneviève est pourtant convaincue que le montage saura témoigner du beau moment qu’elle a vécu avec sa fille.

«Je suis une personne positive dans la vie et je ne voulais pas que ce soit triste. Il y avait beaucoup de bonheur et de bonne humeur durant le tournage. Je veux surtout que les gens retiennent qu’il y a toujours du beau dans tout ce qu’on vit.»