Le chanteur hip hop Rymz

Un spectacle de rap annulé par crainte de débordement

Le spectacle Back to School Party qui devait avoir lieu à la salle Bernard-Bonneau de l'école Montcalm, samedi, a été annulé par la Ville de Sherbrooke.
Shabb
C'est un avis, émis par le Service de police de Sherbrooke (SPS), qui a mené au bris du contrat qui liait la municipalité à BLK Management, promoteur de l'événement mettant en vedette les rappeurs Mike Shabb (natif de Magog) et Rymz (en nomination pour l'album hip-hop de l'année au prochain Gala de l'ADISQ). Apparemment, on craignait de possibles débordements.
« La salle se trouve à l'intérieur du pavillon Montcalm, une école secondaire, mais en dehors des heures scolaires, c'est l'arrondissement Jacques-Cartier qui en gère la location. Le Service de police s'interrogeait sur la pertinence de louer l'endroit pour un spectacle de ce genre, qui risquait d'attirer des jeunes d'âge mineur alors qu'un permis d'alcool avait été délivré. Le fonctionnaire de la Ville qui a pris connaissance de ces recommandations policières a décidé d'annuler le contrat signé », explique le président du comité exécutif de la Ville de Sherbrooke, Serge Paquin.
Parce qu'un contrat ne se résilie pas aussi facilement, une réclamation a été acheminée à la Ville, laquelle se serait engagée à verser un dédommagement au promoteur. Le tout selon une entente qui était sur le point de se conclure, mardi, et qui sera gardée confidentielle.
« Au lieu de carrément annuler, il aurait peut-être été préférable de poser des conditions et de bien encadrer le concert prévu en s'assurant de mettre en place des mesures de sécurité adéquates. Mais ça n'a pas été fait. On a été placé devant le fait accompli. De mémoire, c'est la première fois que quelque chose comme ça survient », note M. Paquin, qui précise que le processus de location de salles sera peut-être revu pour éviter la répétition de pareille situation.
Sur la page Facebook de BLK Management, une publication parle de profilage et dénonce le caractère discriminatoire de la décision.
«La section des renseignements criminels du Service de police de la ville de Sherbrooke a remis un rapport de cinq pages à la Ville de Sherbrooke. Le rapport mentionne que Rymz fréquente et collabore musicalement avec Soldia et dans le rapport, on dépeint Soldia comme étant une personne ayant eu des démêlés avec la justice.
Suzanne-Marie Landry
Le rapport mentionne également le chanteur Mike Shabb, décrit comme un individu qui aurait une rancoeur envers les autorités sherbrookoises. On souligne même que Mike Shabb aurait des propos injurieux et de mauvais goûts dans ses chanson en utilisant des mots tels que : fuck, lick, bitch, dick.
On mentionne également dans le rapport que "ce type d'événement" attire normalement des membres de gang de rue et que ceux-ci pourraient être en contact avec la clientèle qui aurait été sur place», pouvait-on lire, entre autres choses, dans le long énoncé du promoteur.
Au théâtre Granada
« Je ne suis pas dans les souliers du fonctionnaire qui a pris la décision. Je pense qui ce qui était en jeu, c'est le fait que la salle est nichée dans une école secondaire. Le promoteur a d'ailleurs réservé le Théâtre Granada, une autre institution de la Ville, pour la tenue du spectacle », précise M. Paquin.
Directrice générale du Théâtre Granada, Suzanne-Marie Landry confirme que l'événement devrait se dérouler le 12 janvier 2018.
« C'est-à-dire que rien n'est encore signé, il faut s'entendre sur les détails, il faut que les organisateurs s'engagent à respecter nos habituelles exigences en termes de sécurité, mais sinon, il n'y a aucune raison pour que ce show -là n'ait pas lieu, assure-t-elle. Du hip-hop, ça brasse un peu, oui, et le vocabulaire utilisé dans les chansons est un peu plus cru, aussi, mais ce n'est pas la première fois qu'un genre musical heurte les oreilles. À une certaine époque, le blues choquait. Et Plume aussi, lorsqu'il insérait des sacres dans ses chansons. »
Il a été impossible, mardi, d'obtenir les commentaires du Service de police et du promoteur de l'événement.