Également urgentologue, le pianiste Mathieu Gaudet offrira le premier des Concerts de la Chapelle dimanche, dans un récital d’oeuvres de Schubert qui sera diffusé par l’entremise du web.
Également urgentologue, le pianiste Mathieu Gaudet offrira le premier des Concerts de la Chapelle dimanche, dans un récital d’oeuvres de Schubert qui sera diffusé par l’entremise du web.

Un récital presque comme prévu

La saison estivale des Concerts de la Chapelle débute ce dimanche 24 mai à 15 h avec le pianiste invité Mathieu Gaudet, qui offrira une prestation, en direct et en webdiffusion, de quelques pièces de l’œuvre pianistique de Schubert.

Le fondateur des Concerts de la Chapelle, Jean-Pierre Harel, est heureux de pouvoir présenter le premier concert de la saison 2020 presque comme prévu. Les amateurs de musique ancienne et classique auront accès à la représentation musicale d’environ 75 minutes du pianiste à même leur salon.

Grâce au prêt d’équipement technologique du P’tit Bonheur de Saint-Camille, le concert sera donné selon les mesures de distanciation sociale recommandées, en direct du salon Jaune, une salle privée qui accueille habituellement jusqu’à 60 personnes.

Au prix de 10 $, un lien personnalisé sera envoyé aux personnes inscrites afin qu’elles puissent accéder au concert privé. Elles pourront également, à tour de rôle, s’adresser directement à M. Gaudet par l’entremise du web, au milieu et à la fin du concert.

Selon M. Harel, la série de concerts mensuels se poursuivra par diffusion web, ou devant public si cela est possible. Cependant, les représentations des Boréades et de Clavecins en folie, qui devaient initialement avoir lieu en juin et en août au Camillois, ont dû être annulées, considérant le nombre de personnes prévu sur scène. 

« Pour la suite, si nous avons la possibilité de donner les spectacles en salle ou en webdiffusion, en respectant les règles de sécurité, nous en serons bien heureux », raconte celui qui est aussi directeur général et artistique des Concerts de la Chapelle.

Les artistes avant tout

Bien que sa programmation de concerts soit quelque peu chamboulée, Jean-Pierre Harel pense surtout aux musiciens qui subissent actuellement les conséquences de la COVID-19. 

« Tous ces changements sont désarmants. Quand on prépare une saison, on s’y prend près d’une année ou deux à l’avance, mais on doit surtout se mettre dans la peau des artistes qui voient le fruit de leur travail s’écrouler. Comme diffuseur, j’ai beaucoup d’empathie pour eux », raconte-t-il.

L’artiste invité de dimanche possède toutefois un agenda bien rempli. En plus de sa carrière musicale, Mathieu Gaudet est médecin urgentologue, précise M.Harel.

« M. Gaudet était très content lorsque je lui ai annoncé que l’on maintenait la diffusion de son récital. Sa présence est d’autant plus précieuse étant donné son emploi du temps particulièrement chargé en raison de la pandémie. »

Jusqu’à maintenant, le directeur artistique se dit très satisfait de la réponse du public. 

« C’est une nouvelle formule, mais un nombre intéressant de billets sont déjà vendus à l’heure actuelle. L’idée d’un rendez-vous virtuel plaît. Même si on ne se voit pas, on vit et on ressent quelque chose ensemble, peu importe où l’on se trouve dans le monde », confie-t-il.

Afin d’éviter les problèmes techniques de dernière minute, M. Harel demande aux gens de ne pas attendre pour acheter leurs billets. Les personnes intéressées peuvent le faire en se rendant directement sur le site officiel des Concerts de la Chapelle (lesconcertsdelachapelle.com).