Angèle Séguin, directrice artistique du Théâtre des Petites Lanternes et coauteure de Bongo Té, Tika!, Kristelle Holliday, directrice générale du TPL, et Jean-François Bernier, sous-ministre adjoint au ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

Un prix et 25 000 $ pour le Théâtre des Petites Lanternes

Le Théâtre des Petites Lanternes s’est vu remettre mardi le prix Hector-Fabre 2018 par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF). Ce prix, assorti d’une bourse de 25 000 $, lui a été décerné pour sa pièce de théâtre Bongo Té, Tika!, au cœur d’une campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes et aux filles, développée par Oxfam-Québec et diffusée à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC).

« C’est avec une joie immense que nous recevons ce prix, qui vient confirmer le rôle déterminant que jouent les créations du Théâtre des Petites Lanternes. Créer autour d’enjeux sociaux, voilà ce qui nous anime. Notre travail d’artiste consiste à les traiter dans l’espace public pour tenter d’ouvrir le dialogue », de commenter Angèle Séguin, directrice artistique du Théâtre des Petites Lanternes et coauteure de Bongo Té, Tika!

Ce spectacle assemble les témoignages de 600 femmes et 210 hommes de Kinshasa sur la dure réalité de la violence faite aux femmes et aux filles en RDC. La pièce s’est construite graduellement autour de ces mots, après des heures de condensation pour faire ressortir l’expression qui, combinée au jeu des interprètes congolais, facilite la sensibilisation des populations.

Depuis 2018, plus de 34 000 personnes ont vu la pièce et l’ONU Femmes en a fait une captation vidéo qui sera traduite en cinq langues et diffusée partout dans le pays.

Créé en 2000, le prix Hector-Fabre salue l’audace et la détermination de personnes et d’organisations québécoises ayant acquis une notoriété sur le plan international pour leur apport notable à l’essor de leur région. Il a comme objectif de témoigner de l’importance que le MRIF accorde au rayonnement international des régions du Québec.

Hector Fabre a été le premier représentant du Québec à l’étranger. En 1882, il a occupé le poste d’agent général du Québec en France. Avocat et journaliste, il avait auparavant fondé L’Événement, avant de tenter une élection à la Chambre des communes et d’être nommé sénateur.