Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Robert Charlebois offre un nouvel album, un relecture de chansons écrites par Réjean Ducharme avec une pièce inédite en prime.
Robert Charlebois offre un nouvel album, un relecture de chansons écrites par Réjean Ducharme avec une pièce inédite en prime.

Un nouvel album pour Charlebois [VIDEO]

Mario Boulianne, directeur de l'information
Mario Boulianne, directeur de l'information
Le Droit
Article réservé aux abonnés
À quelques jours de la fête nationale, Robert Charlebois offre à son public un nouvel album.

Charlebois à Ducharme regroupe 13 titres dont douze écrits par Réjean Ducharme et mis en musique par Charlebois.

Cette collaboration qui s’est installée dès la fin des années 60 entre les deux artistes a vu naître une foule de classiques qui, aujourd’hui encore, font rayonner la langue d’ici dans toute la francophonie.

Ce nouvel opus, le 36e – ou si ce n’est pas plus, on a arrêté de compter –, s’ajoute à une œuvre déjà colossale qui s'étale sur plus de 60 ans de carrière. Et c'est Charlebois qui le dit dans la pièce qui ouvre l’album, «Je suis né, ça fait un bon bout de temps… ça va faire 77 ans à la St-Jean.» Et même à cet âge, rien ne semble vouloir éteindre sa flamme créatrice.

L’artiste de l’ombre

Décédé en 2017, Réjean Ducharme a toujours conservé une grande discrétion sur sa vie privée et c’est dans cet esprit que l’album a été concocté.

«C’est avec le plus grand respect, une amitié sincère et tous les égards pour préserver la discrétion légendaire de l’artiste de l’ombre que cet album voit le jour, est-il écrit dans le communiqué de presse. Sans artifice, que les mots et la musique.»

L’album a été enregistré à Montréal, à l’hiver 2021. 

Revisité

Près de 40 ans après leur sortie initiale sur différents vinyles à succès, les 12 premières pistes profitent d’une nouvelle lecture. Le musicien a revu les arrangements pour offrir une nouvelle vie à des pièces comme J’veux d’l’amour, Manche de pelle, Heureux en amour ou la très bluesy Mon pays.

Une réussite, il faut le dire.

Et pour clore le disque, Charlebois a ajouté une chanson inédite, Arizona. Une valse nostalgique accompagnée par le piano qui donne envie de rentrer au pays à ceux et celles qui l’ont quitté.

Réalisation

Avec ces 12 textes signés par l’auteur de L’Avalée des avalés et leurs mélodies revisitées par Charlebois, cet album pourrait bien devenir le «must» de l’été.

Gus van Go et Daniel Lacoste, qui ont réalisé l’album, ont laissé tout l’espace à la voix intemporelle de Charlebois sur de brillants arrangements acoustiques où l'on peut entendre le pedal steel, l'harmonica, le piano et la guitare. 

Disons que les musiciens présents sur l’album connaissent très bien l’univers de Charlebois puisque Dominique Lanoie, Steve Gagné, Vincent Réel et Daniel Lacoste accompagnent ce bon vieux Garou (parce que c’est lui qui a porté ce surnom avant l’autre) depuis très longtemps.

Ce projet est «une belle idée de Laurence Charlebois», est-il écrit dans le livret de l’album. Et on a bien envie de la remercier