Plus du tiers des textes de Marie-Anne Catry ont été inspirés des mots et des idées d’élèves provenant de différentes écoles de l’Estrie.

Un livre-disque intergénérationnel

L’artiste multidisciplinaire Marie-Anne Catry lance un nouveau livre-disque intitulé L’enfance m’en chante, comportant 14 chansons, dont plusieurs à multiples volets. Une quarantaine de personnes de tous âges ont œuvré à la réussite de ce projet.

« J’aime les projets intergénérationnels. Environ 17 enfants de l’école primaire de Stoke ont participé. Entre 15 et 20 adultes venaient répéter le dimanche soir. Si on inclut les musiciens, 46 personnes ont travaillé sur le projet », souligne l’artiste Marie-Anne Catry.

Plus du tiers des textes ont été inspirés des mots et des idées d’élèves provenant de différentes écoles de l’Estrie. « Mon conjoint Bertrand Gosselin et moi sommes artistes à l’école. On fait partie du Répertoire culture-éducation. Notre travail est d’aller dans les écoles et d’y composer des chansons. Les enfants nous inspirent en mots et en idées. Au bout d’une heure, il y a une chanson qui naît. »

Son inspiration lui est venue de l’amour qu’elle a pour les enfants ainsi que pour les gens en général. « J’aime rassembler les gens au sein d’un même projet dont ils vont être fiers », explique-t-elle.

Lecture, colère, passage

Ce livre-CD de 60 pages inclut des partitions musicales et des illustrations réalisées par l’artiste Nadia Berghella. Les thèmes abordés sont très diversifiés, allant de l’amour de la lecture à la colère, jusqu’au passage de l’école primaire vers l’école secondaire.

Marie-Anne Catry a longtemps mûri son livre-disque. « J’avais toujours eu en tête de réaliser un projet artistique des enfants qui chanteraient les voix principales. J’ai été soutenue par le ministère de la Culture et des Communications ainsi que par la municipalité de Stoke. Je travaille là-dessus depuis décembre dernier. »

Beaucoup d’accompagnement a été offert aux élèves participants. « Je leur ai donné au préalable un carnet de chansons et un CD de répétition. J’allais les voir régulièrement. À une certaine période, j’allais à l’école pratiquement tous les jours, à l’heure du diner. Je les rencontrais en groupe et individuellement. Je leur donnais des cours de chant choral. Je savais que chaque enfant allait évoluer », explique-t-elle.

L’enfance m’en chante est offert au coût de 15 $ dans différents points de vente de Stoke : caisse populaire Desjardins, Le Garde-Manger, Simplement esthétique, Miellerie Lune de miel. Des versions instrumentales des chansons seront bientôt aussi offertes.