Formée d'une quarantaine de musiciens âgés de 30 à 86 ans, l'Harmonie de l'Estrie se prépare depuis plusieurs semaines à un concert à la salle Gilles-Lefebvre à Orford.

Un grand moment pour l'Harmonie de l'Estrie

Les membres de l'Harmonie de l'Estrie vivront un moment d'intense émotion lorsqu'ils monteront sur la scène de la salle Gilles-Lefebvre, au centre d'arts Orford musique, dimanche. Pourtant créé il y a plus de 35 ans, jamais cet ensemble n'aurait offert un concert dans un lieu ayant accueilli autant de grands noms de la musique au fil du temps.
« Ce sera une première pour notre harmonie dans une telle salle de concert, selon ce que j'en sais, reconnaît le président de l'ensemble et trompettiste, Denis Vigneault. On est très, très honoré de savoir qu'on jouera à cet endroit. C'est une des plus belles salles de concert en Estrie. Je suis fébrile à l'idée d'aller y faire de la musique. »
Il s'agira d'une première, mais tout laisse croire que l'Harmonie de l'Estrie s'efforcera de répéter l'expérience. « Ce serait intéressant de faire ça tous les ans », admet M. Vigneault, tout en saluant le soutien accordé à son organisation par l'entreprise Kezber, un nouveau commanditaire.
Composée d'une quarantaine de musiciens provenant des quatre coins de la région, l'Harmonie de l'Estrie est davantage habituée à se produire à l'intérieur d'églises. « Souvent, l'acoustique est bonne dans les lieux de culte, mais le confort pour les spectateurs est moins grand », lance avec un sourire le président de l'ensemble.
Jouant le rôle de chef d'orchestre au sein de l'Harmonie de l'Estrie, Guy Vachon mentionne que des « pièces très variées » seront interprétées à l'occasion du concert de dimanche. « On voulait en avoir pour tous les publics », confie-t-il.
Un medley de pièces de Gilles Vigneault et un second composé d'airs musicaux popularisés par Frank Sinatra figurent notamment dans la liste des morceaux qu'attaquera l'ensemble. Un extrait de Porgy and Bess, une oeuvre de Gershwin, sera également livré.
« C'est plaisant, je trouve, de faire découvrir au public des oeuvres de styles complètement différents, confie Denis Vigneault. Moi, après deux chansons du même genre dans un spectacle, je deviens tanné. J'aime quand on m'amène dans d'autres univers. »
Être à la hauteur
Bien qu'il soit confiant que l'Harmonie de l'Estrie sera à la hauteur dimanche, Guy Vachon reconnaît que le prochain concert de l'ensemble représente un défi.
« C'est motivant d'avoir à donner un concert dans un endroit comme la salle Gilles-Lefebvre. Par contre, c'est aussi plus exigeant. L'acoustique du lieu est excellente et on doit répondre à la qualité sonore de l'endroit », explique M. Vachon.
Le chef d'orchestre se déclare « fier du calibre musical » de son ensemble, qui regroupe des musiciens très expérimentés et quelques-uns qui le sont moins. Il s'efforce de continuellement trouver des façons pour créer la cohésion et l'unité entre ses membres.
Les spectateurs auront la chance d'entendre bon nombre de solos durant le concert, prévu à 15 h. Par moment, des trios et des quatuors seront également formés pour livrer des extraits de pièces diverses.
Compte tenu de la commande qui leur est faite, les musiciens ont sans doute des papillons dans l'estomac à moins de 48 h du concert. Et cela serait tout à fait normal, selon le chef d'orchestre. « Si on se sent nerveux, ce n'est pas bon signe. Ça signifie habituellement qu'on n'est pas prêt. Mais avoir le trac, c'est différent. Ça en prend avant une prestation. »
Deux possibilités existent pour se procurer des billets : directement à l'entrée de la salle de spectacle dimanche ou alors en écrivant à l'adresse courriel suivante : billet@harmonieestrie.org.