Un cliché d'ici décoré à Washington

Tout a commencé par un projet personnel. Au printemps dernier, Frédéric Gosselin s'est lancé dans une série de portraits d'artistes sherbrookois, pour le simple plaisir, sans projet d'exposition.
Il a notamment immortalisé la danseuse Élise Legrand devant une porte de l'ancienne prison Winter.
Neuf mois plus tard, ce cliché vient de lui valoir un premier prix, d'une valeur de 1000 $ US, remis par l'organisme américain Colours of Life, établi à Washington.
Texte complet dans La Tribune de vendredi.