Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La centrale Frontenac fait partie des attractions du centre-ville à l’honneur dans le nouveau balado Randonnée urbaine, créé conjointement par trois établissements muséaux sherbrooke : le Musée des beaux-arts, le Musée d’histoire et le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.
La centrale Frontenac fait partie des attractions du centre-ville à l’honneur dans le nouveau balado Randonnée urbaine, créé conjointement par trois établissements muséaux sherbrooke : le Musée des beaux-arts, le Musée d’histoire et le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.

Trois musées sherbrookois s’unissent pour créer un nouveau balado

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Des points d’intérêt historiques, scientifiques et artistiques, il en existe un peu partout dans l’ensemble de la ville de Sherbrooke, souligne le directeur général du MHIST — Musée d’histoire de Sherbrooke David Lacoste. Voilà pourquoi les trois musées sherbrookois se sont associés pour créer un tout nouveau circuit urbain en balado, Randonnée urbaine.

L’initiative réunit donc le Musée d’histoire de Sherbrooke, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke (MBAS) ainsi que le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke (MNS2). Pour l’instant, elle met à l’honneur une quinzaine de points d’intérêt sur un parcours d’environ quatre kilomètres, principalement au centre-ville de Sherbrooke.

Voilà maintenant plusieurs années, mentionne David Lacoste, que les trois établissements souhaitaient s’unir pour la création de projets communs tels que le balado.

« L’idée, c’est de travailler ensemble, de faire bouger les gens, en plus de leur faire découvrir différents volets culturels dans un même circuit. »

Outre les détails sur chacun des musées, les auditeurs de Randonnée urbaine trouveront, par exemple, des informations sur les spécificités naturelles du promontoire Cliff et de la centrale Frontenac, sur la fontaine commémorative du parc James-Simpson-Mitchell ou sur des éléments de la place des Moulins. Les gens peuvent effectuer le circuit de façon linéaire ou point par point, en suivant gratuitement les indications sur le web ou sur l’application BaladoDécouverte.

Le directeur général du Musée d’histoire de Sherbrooke, David Lacoste.

« Il y a des éléments patrimoniaux, scientifiques et culturels à découvrir partout sur le territoire de Sherbrooke… Parfois des trésors méconnus. Tous nos circuits mettront en lumière des attraits incontournables en plus de nourrir notre savoir culturel », précise la directrice générale et conservatrice en chef au MBAS, Maude Charland-Lallier.

À noter que les circuits seront modifiés au cours des saisons ou des prochaines années avec l’ajout de nouveaux attraits, et ce, à d’autres endroits à Sherbrooke comme les arrondissements de Lennoxville, de Rock Forest ou de Bromptonville.

« Pour le moment, on souhaite donner le temps aux gens de s’approprier et de découvrir le circuit du centre-ville », dit David Lacoste.

Le contenu de la plateforme numérique varie en fonction des points d’intérêts, « en vidéos, en narration et en images », résume la directrice générale et conservatrice du MNS2, Michelle Bélanger, qui souligne que, comme « les gens ne peuvent pas encore venir dans [les trois musées] pour effectuer des visites, en attendant, [on leur propose] d’explorer Sherbrooke sous différentes facettes. »

« Malheureusement, nous ne sommes pas considérés comme un service essentiel, ajoute David Lacoste, mais je pense que les gens ont besoin d’avoir accès à la culture en tout temps. Alors, je crois sincèrement que c’est un bon moment de lancer un circuit balado comme celui-ci », exprime-t-il, fier de cette collaboration.