Shawn Phillips

Tournée d'adieu forcée: Shawn Phillips à Sherbrooke une dernière fois

Le chanteur Shawn Phillips effectue un dernier tour du Québec cet été. Une tournée d'adieu forcée.

«J'ai 75 ans, s'exclame celui qui s'est fait connaître internationalement avec sa chanson Woman aux débuts des années 1970. Je ne peux plus faire ce métier seul maintenant.»

Lors d'une entrevue exclusive accordée à La Presse canadienne, chez lui à l'Île-des-Sœurs, à la veille du début de sa tournée québécoise, l'auteur-compositeur-interprète a dit aimer encore se produire sur scène. Le hic concerne ce qui se passe entre les concerts.

Shawn Phillips dit qu'il aurait besoin de deux personnes pour le conduire de ville en ville et pour s'occuper des équipements, chaque soirée de spectacle.

«Cela te botte le derrière, s'indigne l'artiste texan qui n'est accompagné que de son fils de 12 ans en raison de contraintes financières. Je ne peux plus faire une tournée d'une trentaine de concerts sans aide.»

À Sherbrooke

Le musicien se concentrera sur une vingtaine de prestations d'ici la fin septembre, parfois avec son groupe de musiciens québécois NexXx, mais surtout en solo. Il se produira pour la toute première fois au Festival international de jazz de Montréal lundi, et s'arrêtera ensuite dans les villes de Sherbrooke (à la Place de la Cité le 9 juillet), Victoriaville et Granby, notamment.

L'unique chance de voir Shawn Phillips prolonger sa carrière sur scène serait que son plus récent CD, Continuance, lancé à la fin de l'an dernier, lui rapporte le succès qu'il avait connu en début de carrière.

De l'aveu du compositeur, la musique du récent opus est plus lourde et variée que celle du disque qui l'avait fait connaître. Les textes traitent davantage d'enjeux sociaux.

«Nous sommes témoins de la fin de la démocratie aux États-Unis», se désole le citoyen américain qui chante avec une intensité rare sur la chanson Man with a Gun.