La Troupe du Potluck présente la pièce Cache-Cash cet été au Théâtre du Parvis. On aperçoit ici les cinq comédiens : Guillaume Bouliane-Blais, Sabrina Pariseau, Simon Turcotte, Nadya Fréchette et Maia Pons-Van Dijk.

Théâtre d'été au Parvis : tout le monde est suspect

Après le succès de la pièce Bistro Chez Phil, le Théâtre du Parvis a refait équipe avec la Troupe du Potluck pour son théâtre d'été. Cette année, les jeunes comédiens proposent un chassé-croisé criminel loufoque découlant d'un vol de banque raté.
La Troupe du Potluck a relevé le défi pour une deuxième année d'offrir une création théâtrale entièrement sherbrookoise. De la rédaction au décor en passant par les effets spéciaux, les six membres de l'équipe n'ont pas chômé au cours des derniers mois.
Rappelons que la troupe est composée de six personnes, toutes résidentes de l'Estrie : les comédiens Guillaume Bouliane-Blais, Sabrina Pariseau, Simon Turcotte, Nadya Fréchette et Maia Pons-Van Dijk ainsi que la productrice Alexe Laroche.
Cache-Cash relate l'histoire d'un hold-up manqué par deux criminels qui perdent l'argent avant même d'être sortis de la banque. À ce moment, tous les gens présents deviennent suspects : le banquier, la caissière et la grand-mère qui venait mettre à jour son compte. Le tout est entrecoupé de l'interrogatoire de chacun des personnages. On retrouve le ton humoristique que l'on connait à la troupe.
« La scène est faite de manière qu'on a l'impression que le public est l'enquêteur. L'espace d'interrogatoire est directement dans le public. Ça vient chercher le style du roman policier où souvent le lecteur va être l'enquêteur lui-même », explique Alexe Laroche.
L'auditoire prend en effet une place particulière dans les créations de la troupe.
« On appelle ça un spectacle vivant parce qu'on a trois joueurs d'improvisation. Ils peuvent penser à des gags qu'on ajoute au fur et à mesure. Donc quelqu'un qui va venir voir la première et la dernière, ce ne sera pas exactement la même chose. Et il va avoir autant de plaisir à l'une qu'à l'autre », enchaîne la jeune femme.
La productrice indique d'ailleurs que seuls les fins observateurs pourront repérer les subtils indices qui permettent d'identifier le coupable.
Une troupe passionnée
« On est un potluck et ce n'est pas pour rien, car chacun amène sa force », souligne Mme Laroche.
En effet, si certains pourraient croire qu'écrire à plusieurs est un défi, cela s'avère une inspiration pour la troupe. « Chacun a un peu rédigé de son côté et tout s'emboîtait parce qu'on avait vraiment la même vision et le même respect des personnages », poursuit-elle.
Même s'ils ont tous des emplois parallèlement à leur implication dans le Potluck, les membres se sont donnés corps et âme dans le projet. lls ont même procédé à trois fins de semaine de pratique en huit-clos, dans la maison de l'une des comédiennes à Racine, sans wifi et sans réseau de téléphonie.
Surtout, la Troupe du Potluck est fière de contribuer à la scène culturelle de Sherbrooke en plus de faire redécouvrir le théâtre de manière comique.
« À Sherbrooke, il y a une grande effervescence artistique en ce moment. En proposant une création, on amène quelque chose de différent dans la ville et on crée un petit Montréal si on veut. Pour les Sherbrookois, c'est encourager les gens d'ici et une création qui représente la ville. Il y a des gags sherbrookois, des référents que les gens d'ici comprennent. C'est un fort sentiment d'appartenance », soutient la productrice de la troupe.
La grande première de la pièce aura lieu jeudi en formule tapis rouge avec photographe et coupe de cidre aux 100 premiers arrivés. Durant la première semaine de présentation, plusieurs cadeaux seront également tirés lors des entractes.
Vous voulez y aller?
Cache-Cash
La Troupe du Potluck
Les jeudis, vendredis et samedis du 6 juillet au 18 août, 20 h
Théâtre du Parvis
Entrée : 23 $