Le théâtre d’eau envisagé au lac des Nations ne se réalisera pas avant l’été 2019.

Théâtre d'eau : la Ville corrige le cap vers 2019

La Ville de Sherbrooke a choisi de laisser passer l’occasion d’inaugurer son théâtre d’eau, un spectacle multimédia incluant des fontaines à l’extrémité est du lac des Nations, à l’été 2018. Malgré une contribution confirmée du privé, le projet, inscrit dans le plan directeur Parcours, ne verra pas le jour avant 2019.

En septembre dernier, le conseil d’administration de Destination Sherbrooke a été saisi d’une occasion de louer le théâtre d’eau pour un été, avec la possibilité de l’acheter par la suite. Le projet de location s’élevait à 1 M$. Un privé s’était engagé financièrement. Ne manquait plus qu’un « financement extraordinaire » de la Ville de Sherbrooke de 375 000 $ conditionnel à l’obtention de financement public. Or, dans le contexte budgétaire de l’automne, la demande de Destination Sherbrooke n’a pas été retenue.

« Il nous fallait ficeler le financement et ça ne s’est pas concrétisé. L’argent de notre partenaire privé n’est donc plus disponible. Il n’est plus possible d’avoir un théâtre d’eau cet été, mais le projet est toujours vivant », résume Denis Bernier, directeur général de Destination Sherbrooke.

« C’était un fast track, une façon de réaliser le projet en mode accéléré. Maintenant, nous tentons de voir comment nous pouvons réaliser une acquisition. C’est un projet unique qui n’existe pas à l’échelle canadienne. Montréal a présenté Avudo, un événement ponctuel pour le 375e anniversaire, mais il n’y a rien de permanent. Le caractère unique de notre proposition demeure très intéressant », ajoute-t-il.

Le partenaire privé aurait reconnu ces caractéristiques et demeurerait disposé à soutenir financièrement la mise en place des fontaines. « Il y a déjà un achalandage important autour du lac des Nations. Ce serait un élément additionnel pour susciter la fierté des Sherbrookois. »

Il n’aurait pas été possible de puiser dans les surplus accumulés à Destination Sherbrooke puisqu’ils figurent au budget d’immobilisation alors que les besoins se trouvaient au budget d’exploitation.

« Nous sommes à faire l’analyse de l’ensemble du dossier en revenant au principe d’acquisition. Nous ferons appel à tous les paliers de gouvernement, incluant la Ville de Sherbrooke. Ça demeure un projet prioritaire. »

Si Denis Bernier parle d’un projet prioritaire, il ne va pas jusqu’à dire que le théâtre d’eau doit être la prochaine réalisation émanant du plan Parcours. « Ça n’a pas d’importance pour nous ce qui passe en premier. L’important, c’est que le plan Parcours se réalise. »

Le déploiement du théâtre d’eau et de son spectacle multimédia était évalué à 8,9 M$ lors du dévoilement du plan Parcours en 2015. Destination Sherbrooke vise 2019 pour l’inauguration. « Tout est possible, mais ce n’est pas nous qui avons les réponses en matière d’échéanciers. Il faudra nous coordonner avec les partenaires, parmi lesquels il y aura les trois paliers de gouvernement. »

En juillet 2014, Destination Sherbrooke avait mené une expérience de théâtre d’eau pendant la Fête du lac des Nations, expérience jugée concluante.

Le plan Parcours propose aussi l’ajout d’une passerelle dans la gorge de la rivière Magog, d’un chemin historique entre le centre-ville et le mont Bellevue et d’une passerelle aérienne en spirale au Champ des buttes.