Suzanne Nadeau-Whissell

Suzanne Nadeau-Whissell racontée dans un livre

La population estrienne a suivi avec émotion l'histoire de Suzanne Nadeau-Whissell, entre 2014 et 2016. L'infirmière tout nouvellement à la retraite reçoit en 2014 un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique (SLA), en pleine campagne du Ice Bucket Challenge, quelques mois après l'adoption par Québec de la loi concernant les soins de fin de vie.
L'accès facilité à cette aide médicale à mourir deviendra l'un des nombreux combats qu'elle mènera avant de s'en prévaloir en décembre 2016.
Mais l'histoire de Suzanne Nadeau-Whissell déborde largement la maladie qui l'a arrachée à la vie et les combats de ses deux dernières années, menés entourée des siens. L'infirmière, la femme, la mère, l'amie avait beaucoup à dire, tellement à raconter que ses proches ont décidé de publier Le vent se lève , un livre inspiré du titre du blogue qu'elle a tenu pendant deux ans et où elle s'exprimait sur tout et sur rien.
C'est son amie Francine Brouillette, ancienne collègue de Jean Whissell, le conjoint de Suzanne Nadeau-Whissell, qui a pris en main ses écrits en main pour en faire une sélection avec la famille. On plongera ainsi au fil des chapitres dans les réflexions de Mme Nadeau-Whissell sur la maladie, la vie, la mort, mais on en apprend aussi davantage sur la vie de cette femme originaire de Rouyn-Noranda et installée à Sherbrooke avec son mari et ses trois enfants.
« Nous avions envie de partager ses écrits avec les gens, note Jean Whissell. Suzanne avait beaucoup de talents différents, elle a développé l'écriture pendant sa maladie. L'idée, c'est de laisser une trace d'elle d'une autre façon. De toutes manières, elle est encore là. »
Le vent se lève est disponible en écrivant à jeanwhissell@hotmail.com