L’artiste Mario Couture livre son expérience personnelle en rapport avec l’intimidation dans son conte Oiram et la magie de Noël.

Stopper l’intimidation par le conte

Pour le temps des Fêtes, Mario Couture a choisi de s’attaquer au problème de l’intimidation. L’artiste et membre du quatuor vocal Statera a publié le conte Oiram et la magie de Noël, racontant l’histoire d’un jeune garçon victime d’intimidation qui apprend à voir ses différences de façon positive.

« Cette histoire-là, c’est un peu la mienne, admet le Sherbrookois. J’ai été victime d’intimidation, car j’ai toujours été un petit bonhomme assez gros. Je me suis fait rejeter à cause de cela. Mais c’est aussi l’histoire de tout le monde, parce qu’on a tous un jour ou l’autre été une victime d’intimidation ou de rejet en lien avec une différence visible ou non. »

L’histoire est celle d’Oiram, un jeune garçon de huit ans, qui se rend en forêt pour trouver un sapin de Noël pour sa famille. Il rencontre différents personnages qui ont eux aussi vécu de l’intimidation sous différentes formes. Ces personnages vont l’aider à cheminer et à faire en sorte que ses différences deviennent positives.

Mario Couture souhaite que ce conte devienne un outil utilisé autant par les enfants que les adultes pour contrer l’intimidation.

« C’est un conte tous âges, précise-t-il. L’enfant va trouver les images et les personnages agréables, l’adulte va saisir des subtilités. Je m’adresse aussi aux adultes en leur demandant s’ils se sentent interpellés. Parce qu’on peut faire la sourde oreille et faire semblant qu’on ne voit pas les situations d’intimidation. Si je vois un enfant victime d’intimidation, je vous assure qu’aujourd’hui, j’interviens. Je n’accepte pas ça, parce que je sais ce que ça fait. J’ai dû travailler fort pour me refaire une estime de moi. »

Faire du bien

« Je veux que tout ce que je fais serve à quelque chose, poursuit Mario Couture. Ma musique sert à faire du bien et j’espère que ce sera le cas de ce livre également. Il n’y a pas de miracles dans cette histoire. Oiram est simplement accompagné par les personnages qu’il rencontre. »

Le lancement du livre a eu lieu le 12 décembre aux Fantastiques de Magog. Il est possible de se le procurer au mariocouture.com au coût de 12 $. Les illustrations ont été réalisées par Caroline Lesmerises.

« J’ai déjà eu une commande pour un organisme qui fait la promotion du français langue seconde à Saint-Jean de Terre-Neuve. Je suis fier de cela. Et si la réception est bonne, le livre pourrait être diffusé à la grandeur du pays. On est dans un contexte où on parle beaucoup d’intimidation, explique-t-il. Il y a même des décès liés à ça. »