Les rappeurs Mike Shabb et Rymz devaient se produire dans l'enceinte de l'école secondaire Montcalm.

Steve Black poursuivra Sherbrooke pour un spectacle annulé

Le promoteur Steve Black entamera une poursuite contre la Ville de Sherbrooke en lien avec l’annulation du spectacle Back to School Party en septembre dernier.

M. Black a appris le 22 septembre que la Ville annulait son contrat de location, notamment parce que la scène sur laquelle devaient se produire les rappeurs Mike Shabb et Rymz se trouve dans l’enceinte d’une école secondaire (le pavillon Montcalm, rue Portland).

Lire aussi: une poursuite sur le dos de la Ville?

Une mise en demeure a été déposée à la Ville le 4 octobre. Selon Steve Black, la Ville n’a communiqué qu’une seule fois avec lui pour lui demander le montant des dédommagements, mais elle a par la suite fait la sourde oreille jusqu’à la date butoir du 10 novembre.

« J’ai eu des discussions à l’amiable entre le 25 et le 30 septembre, mais nous ne sommes pas parvenus à une entente », confie-t-il. Nous en sommes rendus au point où la prochaine étape est la poursuite. »

« Ça me cause un litige avec les artistes également qui n’ont toujours pas été payés, précise-t-il. J’avais un contrat avec eux et j’ai dû l’annuler avec une semaine de préavis. Ils s’attendent à être payés parce qu’ils auraient facilement pu se prévoir d’autres spectacles ces soirs-là, je les comprends. Ils sont compréhensifs de la situation, mais je dois trouver une solution. »

Steve Black ajoute que la date du 12 janvier 2018 au Théâtre Granada pour la tenue d’un nouveau spectacle avec ses deux artistes est sur la glace en raison de ces litiges.

M. Black réglera certains détails juridiques lundi et devrait déposer officiellement la poursuite cette semaine.

« Ça m’inquiète de ne pas avoir eu de collaboration et ça brise le lien de confiance. Ça rend craintif pour les prochaines collaborations », résume-t-il.