Déménageant de l'Auditorium de TVA Sherbrooke au Studio Turner de l'Université Bishop's, la compagnie sherbrookoise Skêné Machine présente Tout Shakespeare pour les nuls, du 29 juin au 12 août. Nicolas Duquette et Anika Rozon sont deux des quatres comédiens de la pièce humoristique.

Skêné Machine promet un délire estival

Pour sa huitième production, la compagnie de théâtre sherbrookoise Skêné Machine propose une pièce de théâtre nouveau genre cet été. « Un univers débridé, délirant et jouissif », selon Nicolas Duquette, comédien et fondateur de la troupe.
Tout Shakespeare pour les nuls est le nom de la pièce d'origine américaine qui sera jouée à Sherbrooke du 29 juin au 12 août. À la différence du traditionnel théâtre d'été, il n'y a pas de fil conducteur qui porte l'histoire d'un bout à l'autre. Il s'agit plutôt de plusieurs numéros qui s'enchaînent, rappelant un spectacle de variétés.
L'histoire débute alors que quatre amateurs de théâtre sur le chômage décident de monter une pièce présentant toute l'oeuvre de Shakespeare, et ce, en 90 minutes. Les comédiens trouvent différentes façons d'abréger les pièces en utilisant tous les ressorts de la comédie, en passant par des pastiches, des anachronismes, des quiproquos, etc. Ils se donnent le devoir d'éduquer la communauté sur les oeuvres de Shakespeare.
« On comprend rapidement qu'il n'y a rien de sérieux », précise Nicolas Duquette.
Les grandes oeuvres de Shakespeare telles que Roméo et Juliette, Othello, Hamlet, Macbeth mais aussi ses autres pièces moins connues seront jouées et parodiées.
« Ce qui est très important de cibler pour nous est que les gens ne viennent pas voir un spectacle de Shakespeare : ils viennent voir un spectacle d'humour, où il y a de la danse, et même un numéro de cirque et plusieurs autres surprises », explique l'acteur.
« Tu peux n'avoir jamais entendu parler de Shakespeare et tu vas tout comprendre, car tous les thèmes sont universels », ajoute-t-il.
Nicolas Duquette révèle que les comédiens vont faire participer le public à plusieurs reprises, de la même manière que dans un spectacle d'humour.
« C'est un jeu très clownesque qui nous permet de faire ce qui est interdit dans le théâtre traditionnel, soit de complètement briser le quatrième mur entre nous et le public », relate-t-il.
Mal au ventre
Signée par les auteurs américains Jess Borgeson, Adam Long et Daniel Singer, qui l'ont créée au début des années 1990 avec leur troupe Reduced Shakespeare Company, The Complete Work of William Shakespeare (Abridged) avait été traduite et adaptée pour le public québécois en 2005. Jean-Michel Anctil, Simon Boudreault et Éloi Cousineau interprétaient tous les personnages de ce spectacle présenté d'abord en saison estivale à Montréal par les Productions Juste pour rire, puis en tournée québécoise.
Anika Rozon, nouvelle associée de Nicolas Duquette et également comédienne, explique que le choix de la pièce repose justement sur le fait qu'elle sorte de l'ordinaire et donne aux acteurs l'occasion de jouer plusieurs rôles. Les quatre comédiens doivent ainsi se répartir 58 personnages à jouer.
Mis en scène par Luc Bilodeau, le spectacle s'appuiera sur un décor très épuré, afin de laisser de la place aux personnages. Anika Rozon ajoute que les costumes, très variés, sont principalement utilisés comme point d'ancrage pour le public. Nicolas Duquette ajoute que les gens seront vraiment guidés du début à la fin et qu'il n'y aura pas de place à la confusion.
Les deux associés sont très fiers du produit final. « On fait le pari que les gens vont avoir mal au ventre en sortant du spectacle. »