Sébastien Plante

Sébastien Plante savoure le solo

Un des secrets de la longévité des Respectables, révèle Sébastien Plante, c’est l’espace que chacun s’est donné pour réaliser ses propres projets. Dans son cas, cette aventure parallèle est un spectacle en solo, Seb’s Music Shop, dans lequel le chanteur fait davantage ressortir son côté blues.

« C’est une formule homme-orchestre, avec laquelle je me vautre vraiment dans le vieux blues vintage, le delta blues [nommé ainsi parce qu’il a pris naissance dans le delta du Mississippi] et les débuts du rock‘n’roll. Ça part de Robert Johnson jusqu’à Chuck Berry, et selon les soirs ou les circonstances, je pousse quelques vieilles chansons qui ont influencé ma carrière musicale, comme celles de Bob Dylan, les Stones et les Beatles. J’ai d’ailleurs eu l’honneur d’aller jouer au Festival international de Louisiane le printemps dernier avec ce projet. »

Sébastien Plante a même mis sur sa page Facebook une vidéo où on le voit jouer en pleine rue, à Lafayette, entouré de gens qui l’écoutent, dansent ou le filment avec leur cellulaire. « J’en ai profité pour faire un petit roadtrip jusque là-bas. Ça a été ben l’fun », résume celui qui a également lancé un album en décembre 2018... et à qui le rôle de simple interprète convient très bien.

« C’est d’ailleurs comme ça aussi avec les Respectables : on assume pleinement qu’on ne réinvente pas la roue, qu’il y a des influences dans notre musique, et on continue dans cette facture plus rock classique, en touchant le reggae et le blues. Avec le Seb’s Music Shop, je souhaite simplement faire ça à ma manière et avec mon auditoire, exposer cette musique qui est devenue une forme de musique classique. Quand un jeune me demande c’était quoi, telle toune, et que je le vois tout de suite la chercher sur Google, je trouve ça vraiment plaisant. »

Vous voulez y aller?

Seb’s Music Shop
Jeudi 18 juillet, 18 h
Bistro SAQ
Fête du lac des Nations
Entrée : 20 $ (étudiants : 15 $) ou passeport