Dans Histoires fabuleuses d’une sage-femme authentique, l’auteure sherbrookoise Lyne Castonguay raconte l’atypique et inspirant parcours de la sage-femme Jeen Kirwen, une pionnière qui a ouvert le chemin de la profession.

Sage-femme, sage parole

Jeen Kirwen a été l’une des pionnières de la pratique sage-femme au Québec. Elle a appris le métier sur le terrain, en accompagnant le Dr Lowry, un médecin de campagne qui pratiquait dans les Cantons-de-l’Est au cœur des années 1970. Tout était à bâtir, alors. C’était bien avant la légalisation de la profession, bien avant la création des maisons de naissance.

C’est ce parcours riche mais atypique que Lyne Castonguay a eu envie de raconter. La Sherbrookoise a condensé des heures d’entretiens en 230 pages au fil desquelles l’inspirante sage-femme se raconte. 

D’origine écossaise, elle est née à Vancouver et est venue s’établir en Estrie dans les années 1960. En 40 ans de pratique, Jeen Kirwen a accompagné des milliers de femmes enceintes. La naissance, elle l’a vue sous toutes ses coutures.

« J’avais vraiment envie de mettre en lumière son chemin si particulier. Pendant des années, elle a été la seule sage-femme en Estrie. Elle fait réellement partie de celles qui, au Québec, ont défriché le terrain. En évoquant son parcours, je voulais laisser une trace, montrer ce qu’était le quotidien, très exigeant, des premières sages-femmes et montrer, aussi, cette puissante capacité d’enfanter qu’ont les femmes », exprime l’auteure, spécialiste en procédés administratifs au CIUSSS-CHUS et militante de la première heure pour l’humanisation des naissances.  

« Depuis les années 1990, je me suis beaucoup impliquée pour la légalisation de la pratique sage-femme et la création des maisons de naissance. Avec ce livre-là, c’est un peu comme si je venais boucler une boucle. Je trouve la publication d’autant plus pertinente qu’on est dans un contexte où le développement du champ de pratique va vite. »

Très vite, même. Et ce rythme-là impose une vigilance, estime Lyne Castonguay.  

« On est dans une mouvance où il y a une grande médicalisation de la naissance. On augmente le nombre de tests prénataux, on essaie de tout encadrer, de tout réguler. Si on continue sur cette lancée, la naissance ressemblera à quoi, dans deux générations? Je me pose la question. La possibilité d’un accouchement à domicile est un acquis précieux, et la profession de sage-femme est encore à protéger, dans la mesure où on ne voudrait probablement pas emboîter le pas à ce qui se fait en Europe, où les sages-femmes pratiquent en milieu hospitalier, sous la gouverne d’une équipe médicale, un peu comme des super-infirmières. »

Lyne Castonguay a choisi de lancer sa propre maison d’édition, 13 Lunes, qui se consacrera aux récits biographiques de femmes inspirantes.

Des entretiens et une nouvelle maison d'édition

Une douzaine de rencontres ont nourri la rédaction du bouquin, découpé en chapitres thématiques dans lesquels s’insèrent des bribes d’entretiens.

« J’ai écrit au je parce que je souhaitais vraiment qu’on sente le vécu et l’expérience de Jeen. Je voulais qu’on marche dans ses pas. Mais à travers sa parole, on aborde des thèmes plus grands. On touche à la notion d’accompagnement et à la relation égalitaire qui se crée entre une femme et une sage-femme. On n’est pas dans une dynamique où une professionnelle dit à sa patiente quoi faire. Tout est vraiment dans la relation, précieuse, qui se noue », dit l’auteure qui, longtemps, a cru qu’elle n’aurait pas d’enfant. Son chemin de vie était ailleurs que dans la maternité, pensait-elle. Jusqu’à ce qu’elle rencontre son amoureux, il y a 30 ans. Jusqu’à ce qu’elle donne naissance à ses trois enfants. À la maison. Avec des sages-femmes. La maternité a révélé une facette d’elle-même qu’elle ne connaissait pas.

« J’ai côtoyé des femmes inspirantes, des sages-femmes extraordinaires, j’ai eu envie de m’engager pour faire avancer la reconnaissance de leur profession. »

Premier roman à 10 ans

À quelques années de prendre sa retraite, la Sherbrookoise se lance dans un projet neuf, celui de l’écriture et de l’édition.

« À 10 ans, déjà, j’avais signé un premier roman dans lequel j’avais imaginé une autre vie à ma mère. Ça donne une idée : j’ai toujours écrit beaucoup. Souvent en mettant ma plume au service des causes auxquelles je crois. Le livre sur Jeen marque pour moi le début de quelque chose. Ce qui m’intéresse, c’est la biographie. J’ai envie de raconter la vie de femmes que j’admire. »

Parce qu’elle avait déjà pensé les grandes lignes de son ouvrage, et qu’elle savait quelle direction elle voulait donner au projet, Lyne Castonguay a choisi de lancer sa propre maison d’édition, 13 Lunes, qui se consacrera aux récits biographiques de femmes inspirantes.

« Les femmes ont souvent été éludées de l’histoire avec un grand H. J’aime l’idée de les mettre en lumière. Et j’aime l’univers de l’édition. Mon désir, c’est de publier des ouvrages qui résonnent pour moi, qui ont un sens profond. J’ai plusieurs idées dans ma poche, des idées que je souhaite écrire, mais j’ai aussi envie de faire de la place à d’autres auteurs », note celle qui a déjà publié en 2007, à compte d’auteure, Mon chemin de cœur, qui rassemblait les mémoires de sa tante Anita St-Cyr-Hamel.

Vous voulez lire
Lyne Castonguay
Histoires fabuleuses d’une sage-femme authentique : Jeen Kirwen
Biographie
Éditions 13 lunes
230 p.