Sans aucun texte en tête ni aucune répétition, les comédiens de Rue King Mehdi Bousaidan, Sophie Cadieux, Pier-Luc Funk et Marie-Ève Morency ont relevé le défi de tourner une <em>sitcom </em>devant public. Ils dévoilent ainsi leur talent en improvisation.
Sans aucun texte en tête ni aucune répétition, les comédiens de Rue King Mehdi Bousaidan, Sophie Cadieux, Pier-Luc Funk et Marie-Ève Morency ont relevé le défi de tourner une <em>sitcom </em>devant public. Ils dévoilent ainsi leur talent en improvisation.

Rue King : une comédie sur Club Illico campée à Sherbrooke

Sherbrooke — Sherbrooke est la trame de fond de la nouvelle comédie de situation Rue King, qui sera offerte en exclusivité sur Club Illico dès le 7 mai. Bien que les scènes intérieures aient été filmées devant public dans un studio montréalais, les scènes extérieures et le générique mettent en vedette la ville de Sherbrooke, où l’action est présumée se dérouler.

« Le tournage s’est étendu sur cinq soirs et a été fait devant un public de 150 spectateurs qui étaient, dans le fond, conviés à un spectacle. On a été chanceux : le tournage s’est terminé à la fin de février, juste avant le confinement », explique Vincent Bolduc, producteur au contenu de Rue King.

Le concept peut paraître risqué : une sitcom sans texte ni répétition, où les dialogues sont entièrement improvisés par les comédiens, qui reçoivent, dans leur oreillette, des instructions du maître de l’histoire, rôle joué par Stéphane Bellavance.

« Parle uniquement en onomatopées. Attire l’attention de ton coup de cœur maintenant! Essayez d’être synchronisées. Pier-Luc, tu ne peux pas annoncer à Julie que tu dois partir et ça a quelque chose à voir avec les bananes sur la table. » : voilà le type de directives loufoques que Stéphane Bellavance souffle aux comédiens.

La série raconte les péripéties de trois colocs hétéroclites (Pier-Luc Funk, Sophie Cadieux et Marie-Ève Morency) qui habitent dans un loft de Sherbrooke, juste au-dessus d’un café-bar-buanderie. Gravitent autour du trio une multitude d’autres comédiens : Sylvie Moreau, Mehdi Bousaidan, Stéphane Crête, mais aussi Julien Lacroix, Marie-Soleil Dion, Léane Labrèche-Dor, Antoine Vézina et Anne-Élisabeth Bossé, pour ne nommer qu’eux.

« L’action se déroule à Sherbrooke, car on voulait sortir de Montréal et on cherchait une ville étudiante qui est très vivante, que ce soit sur le plan culturel, sportif ou social », note Vincent Bolduc, ajoutant que les comédiens font parfois des références sherbrookoises.

Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke et le pont des Grandes-Fourches y sont notamment évoqués. Quant aux costumes, on peut apercevoir, entre autres, un chandail de l’Université de Sherbrooke.

Concept allemand

Rue King est une adaptation de Schiller Street, une émission allemande. « En fait, tout ce qu’on a gardé de cette série, qui a roulé pendant plus de dix ans et qui a été adaptée dans plusieurs pays, c’est le concept du maître du jeu qui souffle des instructions dans l’oreille des comédiens. Tout le reste a été pensé et planifié par l’équipe », précise le producteur au contenu.

Dans la version québécoise, Pier-Luc Funk est un étudiant nouvellement en appartement. Marie-Ève Morency est aussi étudiante, pansexuelle et délurée, et Sophie Cadieux est une avocate quadragénaire qui repart à zéro.

Vincent Bolduc a travaillé avec Alex Veilleux et Justine Philie pour le contenu. « Même si les comédiens improvisent et qu’il n’y a pas de texte, ça prend beaucoup de planification. On s’est fait une banque d’instructions potentielles pour le maître du jeu et il fallait prévoir toutes les réactions possibles des comédiens qui ont, par ailleurs, un talent exceptionnel. C’est de la haute voltige. Ce ne sont pas tous les comédiens qui peuvent improviser de la sorte sans perdre de vue leur personnage et le fil de l’histoire qui se construit en temps direct », résume M. Bolduc, ajoutant que, par exemple, Pier-Luc Funk savait que son père était mort, mais ne savait pas quand ni comment. C’est lui qui a dû l’inventer.

Cette première saison compte dix épisodes de 30 minutes.