Presque toute la distribution de la pièce «Les voisins» était sur le plateau de «Tout le monde en parle» dimanche. À l’avant : Jean-Michel Anctil, Brigitte Lafleur, Pier-Luc Funk et Catherine Brunet. À l’arrière : Marilyse Bourke, Rémi-Pierre Paquin et Marie-Chantal Perron.

«TLMEP»: tous des voisins

CHRONIQUE / Ça ne doit pas être ennuyant dans les coulisses de la pièce «Les voisins», dont la presque entière distribution était sur le plateau de «Tout le monde en parle» dimanche, la première de 2020. Un premier vrai test aussi pour le ministre «pas de l'environnement» Steven Guilbeault, et l'occasion d'apprendre les retours de deux émissions: «Cerebrum» et «Deuxième chance».

Quarante ans après sa création, les conversations vides des Voisins, de Claude Meunier et Louis Saïa, ont toujours autant de résonance, tellement que les gens dans la salle disent à haute voix certaines répliques. «On est tous des voisins», soulignait Dany Turcotte. «C'est drôle parce que c'est triste», a illustré Pier-Luc Funk, qui joue Junior. Présentée l'été dernier à Drummondville, la pièce repart en tournée. Beau flash: chaque invité a reçu un t-shirt avec une de ses répliques. Ma préférée appartient à Luce, jouée par Marilyse Bourke, dont le «grillage» au soleil est le plus grand talent: «Des fois je parle, pis je m'en rends pas compte.» Mais la plus célèbre appartient sans doute à Jeanine: «Ça goûte donc bon la mayonnaise, on peut pas dire à quoi ça goûte.»

Nouveau ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault est manifestement moins à l'aise de parler de culture que d'environnement. Cette entrevue était un premier test à moitié réussi pour le ministre, qui affirme ne pas avoir trahi sa nature profonde. «J'ai le chauffeur qui travaille le moins fort», dit-il après avoir passé trois chauffeurs de limousine parce qu'«ils s'emmerdent». Par contre, il n'aura pas le choix de prendre l'avion pour aller encourager nos athlètes aux Jeux de Tokyo l'été prochain. Et plus question de contester le pipeline de son premier ministre. Il bafouille un peu quand Guy A. lui fait remarquer qu'il est resté muet quand des manifestants ont grimpé dans la structure du pont Jacques-Cartier. On ne le sent pas encore à l'aise avec les dossiers de Netflix et de la crise des journaux. «L'avenir est dans la nouvelle locale», insiste Steven Guilbeault, qui rejoint l'idée de Catherine Tait, PDG de CBC/Radio-Canada sur la possibilité de permettre aux médias locaux de se déployer sur les plateformes du diffuseur public.

Depuis la mise en ligne de la série Le dernier soir l'été dernier sur l'Extra d'ICI Tou.tv, de Monic Néron, la police a reçu plusieurs informations sur le double meurtre de Diane Déry, 13 ans, et Mario Corbeil, 15 ans, en 1975. «On est très loin de passer les menottes à quelqu'un dans cette affaire-là», précise néanmoins la journaliste, qui nous apprenait que des policiers ont rendu visite aux frères de Diane, les prévenant de se tenir loin des journalistes. Monic Néron a paru ébranlée lorsqu'il a été question du documentaire qu'elle prépare avec Émilie Perreault sur la difficulté des victimes d'agressions sexuelles d'avoir accès à la justice. «On n'est pas rassurées», dit-elle à leur sujet. Bonne nouvelle: l'excellente série Deuxième chance sera de retour, et Monic Néron en sera la coanimatrice avec Marina Orsini. Patrick Lagacé, qui anime les après-midis du 98,5 et coanime Deux hommes en or, aurait difficilement pu se libérer.

C'est maintenant officiel: il y aura une deuxième saison de Cerebrum, la série de Richard Blaimert dans laquelle Christine Beaulieu incarne l'enquêteuse Simone Vallier. La comédienne aime trop son métier pour accepter les offres en politique qu'elle a reçus depuis la présentation de J'aime Hydro, son théâtre documentaire qui a fait beaucoup de chemin. Sébastien Ricard, avec qui elle joue la pièce Sang à l'Usine C, a notamment parlé de l'effroi que seul le théâtre, en temps réel, peut bien traduire à son avis. Celui qui incarne un thanatopracteur dans Une autre histoire affirme ne pas avoir quitté Loco Locass, mais aucune date de spectacle n'est prévue pour l'été qui vient, une première pour ce trio.

Éclaircissements sur l’Iran

Très éclairante discussion sur l'escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran, avec Thomas Juneau et Rafael Jacob, experts en relations internationales. À ce jour, aucune preuve n'a encore été fournie d'attaques imminentes contre les États-Unis au Moyen Orient, par laquelle Donald Trump justifiait l'assassinat du général iranien Qassem Soleimani. «La preuve se fait attendre si preuve il y a», affirme Rafael Jacob, rappelant que Trump était le premier à critiquer les interventions militaires américaine dans cette région du monde. Thomas Juneau attribue entre autres l'écrasement du vol 752 à Téhéran à la mauvaise décision de ne pas fermer l'espace aérien, qui s'explique probablement par l'incompétence, dit-il. Selon Rafael Jacob, il n'existe pas d'incitatif électoral pour Donald Trump à se lancer en guerre contre l'Iran. «C'est le dernier à vouloir un conflit armé ouvert», dit-il.

La profession de foi anti-crime organisé de Lino Saputo justifiait qu'on enquête sur lui, affirment les journalistes Marie-Maude Denis et Gaétan Pouliot de l'émission Enquête. Le passage sur les fausses allégations et le salissage des médias que déplore Lino Saputo dans sa biographie a fait sursauter Gaétan Pouliot, qui s'intéresse au cas de l'homme le plus riche du Québec depuis deux ans. Tant comme témoin au mariage de Donald Côté, un caïd lié aux plus échelons de la mafia à Montréal, que lorsqu'il faisait des affaires avec Joe Bonanno, mafieux le plus puissant d'Amérique à l'époque, Lino Saputo ne pouvait prétendre n'entretenir aucun lien avec le crime organisé. Le duo a-t-il peur des risques de poursuites? Ça fait partie du métier, répond Marie-Maude Denis. «Comme journalistes d'enquête, on doit servir l'intérêt public», dit-elle. Plusieurs révélations de cette enquête fascinent, comme les recherches dans les poubelles de Joe Bonanno, et plus encore, le couple Rizzuto qui descend les escaliers pendant que les musiciens jouent le thème du Parrain.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.