Le docteur Sébastien Kfoury, vétérinaire de la série Animo, animera Les poilus, un talk-show mettant en vedette les animaux, à Ici Radio-Canada Télé.

Les animaux auront leur talk-show

CHRONIQUE / Les animaux, ça marche à la télé. Il n’y a qu’à voir le succès de Refuge animal, ces deux derniers étés à TVA. ICI Radio-Canada Télé a diffusé Animo durant sept saisons, V a Ambulances animales, sans oublier le pauvre chien perdu dans Hubert et Fanny.

Voici qu’ICI Radio-Canada Télé ajoute à sa grille printemps-été un talk-show qui leur sera entièrement consacré. Le titre : Les poilus. Chaque semaine, Sébastien Kfoury, le vétérinaire de la série Animo, y recevra des vedettes amoureuses des bêtes. Un vrai talk-show avec un bureau et un orchestre en studio. «Le but est de célébrer la relation entre les humains et les animaux», explique le vet.

Le Dr Kfoury n’aura pas de coanimateur mais sa fidèle Gaïa, un caniche royal, sera toujours à ses côtés. Non, ce ne sera pas le chien noir de l’auberge, en chômage. Pénélope McQuade avait tenté l’expérience, rappelez-vous, avec sa chienne Rosie, durant deux saisons. Mais le fox-terrier pouvait déranger plus qu’autre chose. Gaïa n’aura pas ce problème, puisqu’elle sera entourée de congénères.

Détail intéressant : les musiciens ne joueront pas comme dans un talk-show normal, question de ne pas effrayer les petites et grosses bêtes en studio. Disons que les chats n’aiment pas beaucoup la batterie. Sébastien Kfoury parle d’«un band animal friendly». D’ailleurs, il n’y aura pas que des chiens et des chats en studio, mais on invitera aussi des chevaux, des animaux de la ferme ou exotiques. Malgré son titre, Les poilus ne fera pas de discrimination et acceptera les reptiles. Les invités n’apporteront pas forcément leurs propres animaux.

Chaque semaine, on présentera un topo tourné à l’extérieur, et l’émission comptera sur des collaborateurs réguliers. Sébastien Kfoury parle d’ailleurs d’un «magazine déguisé en talk-show», prétexte à donner un tas de conseils et d’informations sur les animaux. Produit chez Trio Orange et tourné devant public, le talk-show hebdomadaire de 30 minutes commencera quelque part au printemps pour 13 semaines, dans une case horaire qui n’a pas encore été déterminée.

Pour sa part, TVA a choisi de devancer à l’hiver la série Refuge animal, présentement diffusée le mercredi à 19h. L’année dernière, l’émission de Stéphane Fallu apparaissait souvent dans les premières positions du palmarès.

FUGUEUSE EN TÊTE

La série Fugueuse ne cesse de gagner des adeptes à TVA. Lundi, nous étions 1361 000 à la regarder en direct, des chiffres comparables à ceux d’Unité 9. Disons que ça se corse pour Fanny, qui a échappé aux griffes de son Damien. Pour l’instant, parce qu’il reste encore trois épisodes. La série devance tout juste District 31, qui a attiré 1236 000 fidèles dans sa case temporaire de 18h30 sur ICI Radio-Canada Télé. L’Échappée arrive troisième avec ses 1138 000 adeptes à TVA.

SOUVENIRS DE TÉLÉ-QUÉBEC

Je risque de passer beaucoup (trop) de temps sur le site des 50 ans de Télé-Québec (50e.telequebec.tv), en particulier sur la page Ligne du temps, qui comporte plusieurs capsules sur d’anciennes émissions. Beaucoup d’extraits et de témoignages souvenirs, notamment de Lise Lebel, qui a été une vedette de Radio-Québec et qu’on n’a pas vue depuis de nombreuses années. J’ai tout de suite voulu regarder la capsule de Téléservice, qui lançait jadis nos débuts de soirée avec Claude Saucier. Et je constate que, comme moi, Patrick Lagacé et Benoît Dutrizac étaient de grands fans de Centour et de sa montre. Jeudi à 20h, jour officiel du 50e anniversaire, Les Appendices proposent le faux documentaire 50 ans de télé et de Québec, déjà disponible sur lafabriqueculturelle.tv.

Plusieurs émissions de l’antenne souligneront l’anniversaire dans les prochaines semaines.