Renee Wilkin s'offre un vidéoclip pour mettre en valeur la diversité corporelle.
Renee Wilkin s'offre un vidéoclip pour mettre en valeur la diversité corporelle.

Renee Wilkin sexy, dans une vidéo valorisant la diversité corporelle

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Renee Wilkin lance, ce vendredi 9 octobre, un vidéoclip destiné à «mettre en lumière la diversité corporelle».

La chanteuse, qui a tout récemment essuyé des commentaires insultants liés à son corps, profite de cette sortie pour lancer un «cri du cœur».

Le clip accompagne la chanson Elle est belle, qui porte sur les diverses formes de la beauté. La vidéo multiplie les clins d’œil à des scènes connues tirées de la culture populaire.  

Le clip, réalisé par Karlof Galovsky, fait ainsi référence à des images – et des postures plutôt sexy – associées à Miley Cyrus (lorsqu’elle faisait des moues lascives juchée sur une boule de démolition) Mitsou, Beyoncé, Britney Spears ou Katy Perry… sauf que les tableaux sont cette fois réinterprétés par des femmes aux courbes et gabarits bien différents de ceux d’origine.

Les scènes sont rejouées et dansées «par des gens avec des personnalités magnifiques», qui ont des «corps non conventionnels», explique Renee Wilkin, selon qui ces corps «éloignés des canons de beauté habituels sont trop peu représentés» à la télévision et dans la culture populaire. 

Renee Wilkin ose même y poser nue – brièvement — tout en cachant les parties intimes de son anatomie.

La chanteuse d’origine gatinoise voit son clip comme une façon «humoristique» de «rectifier le tir des standards de beauté». Il se veut «ludique», mais Renee Wilkin espère bien qu’il alimentera la «réflexion» sur la diversité corporelle..

«On s’est amusés à défier les canons de beauté actuels, un peu irréalistes, qui nous sont imposés. On ne se prend pas au sérieux, mais on veut montrer que si c’est correct de montrer Katy Perry de se baigner dans la barbe à papa, il n’y a pas de raison que ce ne soit pas correct pour une femme grosse, aussi!»

Renee Wilkin assume ses courbes et défend le droit des femmes à se trouver désirables, quel que soit leur corps et «sans que ça dérange le monde».

Renee Wilkin revendique «le droit de se sentir désirable, confiante et sexy», quels que soient la taille, l’âge ou la forme de notre corps ou le linge qui le recouvre. Et «sans que ça dérange le monde», surtout.

«Plus jeune, dans mon parcours vers l’acceptation de mon corps, je cherchais des modèles et des inspirations [sans en trouver beaucoup], et on m’a souvent tristement répété que ce serait important que je maigrisse et si je voulais réussir dans [le milieu de] la musique pop.»

«Si [le clip] peut aider ne serait-ce qu’une seule personne à se sentir validée dans son corps, j’aurais réussi quelque chose», poursuit-elle.

Renee Wilkin a endisqué Elle est belle en 2019, sur l’album Briser la chaîne. Il s’agit toutefois d’une nouvelle mouture de la chanson, qui a été remixée par DJ Phoenix. 


« On veut montrer que si c’est correct de montrer Katy Perry se baigner dans la barbe à papa, il n’y a pas de raison que ce ne soit pas correct pour une femme grosse, aussi! »
Renee Wilkin

 La confiance en soi

Plutôt que de faire appel à des comédiennes professionnelles, l’équipe de production est allé cherché des figurantes, indique la chanteuse par voie de communiqué.

Ainsi, le clip montre des femmes au « parcours unique», et dont la «confiance en soi crève l’écran». L’une d’elles alimente un blogue body positive; une autre a créé une friperie «taille plus»; une troisième a subi une double mastectomie. Ce choeur féminin se veut à l’image de la diversité qui est au coeur du propos.

«Pour moi, c’était plus qu’un vidéoclip : c’était une expérience de vie. On était dans un environnement sans aucun jugement, et ça c’est rare et précieux!»

«Mes belles courbes semblent leur faire mal / Me lancer cette haine au visage, c’est pas normal /Les enfants sont méchants quand c’est ce qu’on leur apprend / [...] «On est toutes belles, tu verras /Et s’il ne le voit pas / [...] Ne lui en veux pas», chante Renee Wilkin sur Elle est belle.

Les paroles sont signées Sofia Demedeiros et Renee Wilkin, avec quelques retouches de Corneille aussi – qui avait assuré toute la direction artistique de l’album Briser la chaîne.

Dans son nouveau clip, <em>Elle est belle,</em> Renee Wilkin fait tomber (très chastement) ses vêtements quelques secondes.

Insultes sur Internet

Renee Wilkin et son équipe travaillent sur ce clip depuis plusieurs mois («le casting a débuté avant la pandémie, dit-elle) mais la chanteuse a précipité son lancement, en réaction à la «violence» de certains commentaires et insultes dont elle a été la cible, à la fin septembre. 

Il y a deux semaines, elle a été invitée à chanter Ce soir je serai la plus belle  sur le plateau de Bonsoir Bonsoir. Suite à sa prestation, elle a essuyé des «commentaires qui dégénèrent» sur les médias sociaux, en raison de la tenue vestimentaire qu’elle portait. 

À la télé, Renee Wilkin privilégie souvent une robe de soirée noire et sobre – moins par choix que parce que c’est le genre de tenue qu’on lui «impose», afin d’atténuer ses courbes, avoue-t-elle en entrevue. «Mon style de vêtements, la robe noire ou ample, m’était imposé. Parfois, on m’a demandé de changer de tenue. »

À Bonsoir Bonsoir, elle s’est présentée avec «un pantalon jaune taille haute et un haut noir assez court, donc on voyait un peu la forme de mon ventre», malgré le «veston noir, plutôt classique», qu’elle portait par-dessus.

Plusieurs Internautes lui ont reproché ce «pantalon moulant» porté par un corps présentant des rondeurs, jugeant sa tenue vestimentaire de mauvais goût, «ridicule», «répugnante», voir obscène, dit-elle.

Rene Wilkin a dénoncé, sur son compte Facebook officiel, le «harcèlement» qu’elle a subi à la suite de sa prestation. Elle regrette aussi le caractère «hypocrite» de certains propos du type «la mode, c’est pas fait pour les gros».

«Je crois que beaucoup d’hommes et de femmes sont confrontés à leur poids dans leur quotidien, font des régimes [en réponse à l’injonction sociale de maigrir] et vivent ça mal. Alors, ça les déstabilise peut-être de voir que j’assume ce corps. »

La chanteuse soulève un paradoxe: «On entend partout dire qu’on veut plus de diversité à la télé, mais quand il y en a, on voudrait qu’elle se fasse discrète, ou on voudrait la voir seulement dans un type de vêtements. 

«Si [le clip] peut aider ne serait ce qu’une seule personne à se sentir validée dans son corps, j’aurais réussi quelque chose», déclare Renee Wilkin.

Après son passage à Bonsoir Bonsoir, «J’ai eu droit à ‘tu es discrète d’habitude’, ‘avec ta shape, s’habiller ainsi relève du ridicule’ et on m’a même reproché d’avoir voulu rire de la [chanson], étant moi-même très loin d’être ‘belle’ », a révélé Renee Wilkin sur sa page Facebook, le 26 septembre dernier.

«Apparemment, [porter] un pantalon moulant sur mon corps remet en question l’intégralité de ma carrière, de ma personnalité, de mon professionnalisme, de la femme et maman que je suis», écrit-elle dans son message Facebook auquel ont réagi quelque 1600 fans.

«C’est la première fois que j’osais m’habiller comme ça à la télé; pourtant, c’est le type de vêtements que je porte dans la vie de tous les jours!», confie-t-elle en entrevue. «Et les gens m’écrivent pour me dire que ça ne me ressemble pas, que ce n’est pas conforme avec son style!» se désole-t-elle. «Je vous donne entièrement le droit de ne pas avoir aimé ma tenue. [...] Mais je n’accepterai jamais de me faire insulter, mépriser ou même dicter ce qu’est réellement mon style», rétorque Renee Wilkin, sur la Toile.

La chanteuse avoue avoir été «dévastée» par la méchanceté et la superficialité de certains commentaires. «Je suis rentrée à la maison les yeux boursouflés d’avoir pleuré, même si je me croyais plus forte que ça.»

Renee Wilkin a été réinvitée à Bonsoir Bonsoir, ce vendredi soir, pour revenir sur le sujet, cette fois dans le cadre d’une entrevue. 

Le clip de Elle est belle est accessible via le site Internet de Véronique Cloutier, qui conservera l’exclusivité de sa diffusion durant 24 h. La vidéo sera disponible sur la chaîne YouTube de Renee Wilkin à partir de samedi matin, «tôt».