Le groupe Qw4rtz, composé de Louis-Alexandre Beauchemin, François Pothier-Bouchard, Philippe Courchesne-Leboeuf et François Dubé.

Qw4rtz: Quatre gars, quatre voix

Il était une fois quatre gars. Et il était surtout une fois quatre voix. Le groupe Qw4rtz s'amènera à Sherbrooke le 10 février prochain, avec son tout nouveau matériel. Curieusement, ce sera un spectacle sans instrument. Sans instrument, peut-être, mais tout en musicalité et en rythmes. C'est promis.

C'est que le groupe Qw4rtz, pour ceux qui ne connaissent pas les quatre gars qui le composent, est une formation a cappella qui roule sa bosse depuis 2010 à la grandeur du Québec. De plus en plus apprécié, armé de son humour et de sa bonne humeur, le quatuor déborde d'énergie. La complicité entre les quatre garçons, dont trois sont des amis d'enfance, est contagieuse. Louis-Alexandre Beauchemin, François Pothier-Bouchard et Philippe Courchesne-Leboeuf se connaissent depuis la quatrième année. François Dubé, alias FA2, a été intégré dans la bande il y a quelques années.

« FA2, c'est notre nouvel ami d'enfance. Quand on voit des photos de nous trois jeunes, on se dit que c'est lui qui prenait la photo! » lance Philippe, en riant.

À quoi peuvent s'attendre les spectateurs qui seront assis dans la salle, voilà l'éternelle question posée par les journalistes. « C'est un spectacle de variétés. On va présenter des pièces issues d'univers totalement différents, que ce soient Gilles Vigneault, les Backstreet Boys ou Queen. Et il y aura beaucoup d'humour et de la danse, avec des petites touches de cirque », soulignent les gars.

La mise en scène, confiée à Serge Postigo, pourrait un peu rappeler le style de la comédie musicale. Mais tout sera transmis par la voix des membres de Qw4rtz, puisqu'aucun instrument n'est admis sur la scène.

Chouchouter sa voix

Évidemment, le groupe est composé de quatre voix aux registres différents. Et ces voix doivent être entraînées et chouchoutées. « Disons qu'on doit prendre soin de nous. On doit aussi aller au gym, parce que nos spectacles sont assez physiques. Et on ne doit pas trop boire d'alcool en tournée. Une voix enrouée, c'est bon quand on fait du rock, mais quand on chante a cappella, c'est autre chose! » souligne Louis-Alexandre Beauchemin.

Amener quatre gars, seuls devant leur micro, ça peut représenter tout un défi, estiment les membres du groupe. « Nous sommes vraiment choyés d'avoir Serge Postigo avec nous. Il nous a dit qu'on était son gros coup de cœur et il a le talent de monter quelque chose pour que le spectateur ne s'ennuie pas une seconde », raconte François Pothier-Bouchard.

Au cours de l'entrevue, la journaliste a eu droit à leur interprétation de Bohemian Rhapsody de Queen. Et ça promet pour le spectacle!


Vous voulez y aller?

Samedi 10 février, 20 h

Théâtre Granada

Entrée : 33,50 $ (étudiants : 28,50 $)