Luc Pallegoix

Quand l'image nourrit l'image

En deux décennies, l'art photographique est sorti de la chambre noire. Il s'est pixelisé et numérisé à une cadence folle. L'image et son traitement ont-ils pour autant radicalement changé?
La question, pertinente, a généré une audacieuse idée : huit artistes ayant une pratique actuelle en photographie numérique ont été invités à produire des clichés originaux en s'inspirant de photographies dites traditionnelles issues de la collection du Musée des beaux-arts de Sherbrooke.
Initiée par Josianne Bolduc, directrice de la Maison des arts et de la culture de Brompton, et Sarah Boucher, conservatrice du Musée des beaux-arts de Sherbrooke, l'aventure créative a résulté en une exposition de 33 images de tous formats, tous genres, tous sujets.
«Il y a des portraits, des photos d'architecture, des mises en scène, des plans rapprochés et d'autres plus éloignés : c'est très varié et pourtant, ça se tient très bien. On a sélectionné les images de façon à ce qu'il y ait une cohésion entre elles toutes», explique Josianne Bolduc.
Les artistes Chantal Bonneville, Yves Harnois, Nicolas Quaegebeur, Luc Pallegoix, Erik Beck, Martin Savoie, Mathieu Murphy-Perron et Hani Ferland ont tous participé au projet.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.
Abonnement à la version électronique: