C’est avec grand plaisir qu’Amélie Dubois a retrouvé ses trois héroïnes Katia, Caroline et Vicky pour de nouvelles aventures abracadabrantes, cette fois à Las Vegas.

Quand les hommes s’en mêlent

La Danvilloise d’origine Amélie Dubois a ressorti sa plume pour écrire la suite des aventures des trois héroïnes de sa série « Ce qui se passe à... ». Après Québec, le Mexique et Cuba, l’auteure a donc visité la Sin City pour ce quatrième tome. Les immanquables souvenirs à demi oubliés à cause des coquetels et les fameuses machines à sous sont assurément au menu.

Vicky, Caroline et Katia s’envolent donc pour le Nevada, accompagnées pour une première fois de leurs conjoints respectifs. Les trois enseignantes visiteront les nombreuses attractions que l’endroit propose. Après un séjour harmonieux, les couples se séparent la veille de leur départ pour le Québec, afin de célébrer l’enterrement de vie de célibataire de l’un des couples. Mais alors que les filles rentrent en catimini au petit matin, elles découvrent leurs conjoints dans une scène qui présage l’infidélité. Bien que toutes trois ne soient pas des saintes de leur côté, l’un des clans devra céder et révéler la vérité. Tout au long de l’œuvre, plusieurs retours dans le temps dévoilent ce qui s’est réellement produit.

Comment les trois protagonistes ont-elles évolué dans cette quatrième équipée? « Le but est qu’elles n’évoluent pas vraiment! avoue l’auteure en riant. Elles évoluent pour certaines choses, enchaîne-t-elle. Ce qui revient dans cette histoire, c’est qu’elles n’apprennent pas de leurs erreurs. C’est ce que je trouve drôle. Dans les autres livres, il se produit certaines situations et elles vont répéter le même comportement, ou alors elles vont faire confiance sans douter. Selon moi, c’est ce qui est intéressant. Ce sont trois filles que l’on connaît dans leurs aventures, mais on ne les connaît pas dans leur vie quotidienne. C’est un livre où l’on reste constamment dans l’action. »

Fidèle à ses habitudes, Amélie Dubois fait des apparitions dans l’histoire avec des notes de bas de page pour faire quelques clins d’œil aux lecteurs.

De nouveaux personnages… masculins

« J’ai bâti ces trois femmes avec ce que je voulais qu’elles soient. Je voulais une Caroline réservée, mais pas trop, une Katia exubérante et une Vicky qui se plaint un peu, mais qui dans le fond, a du plaisir. La nouveauté, c’est que j’ai créé trois personnages masculins. Je voulais rafraîchir un peu la série. Les trois derniers livres mettaient en scène les filles qui partaient en voyage. Deux sur trois étaient célibataires. Je voulais intégrer trois hommes et c’était plaisant pour moi de le faire. »

Elle ajoute que les aventures remplies de péripéties inimaginables qu’il est possible de vivre à Las Vegas s’appliquent autant à l’homme qu’à la femme.

AMÉLIE DUBOIS
CE QUI SE PASSE À VEGAS RESTE À VEGAS 
 LITTÉRATURE AIGRE-DOUCE 
 Les Éditeurs réunis 
 384 pages

« J’avais envie de donner un nouveau souffle à cette série. Du coup, j’ai aussi eu l’occasion de créer des anecdotes qui se passent des deux côtés », explique-t-elle en précisant qu’il n’est pas nécessaire d’avoir fait la lecture des autres romans de la série pour suivre l’histoire.

Amélie Dubois n’use pas seulement de son imagination lorsque vient le temps d’écrire. En lisant Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas, le lecteur visitera à son tour cette grande ville. Avec son calepin et un crayon, l’auteure a elle aussi sillonné la ville du péché pour en rendre un portrait fidèle.

« Pour l’écriture des autres livres, je m’étais aussi déplacée à Cuba, au Mexique et à Québec. Je dirais que Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas est le livre où il y a le plus d’éléments techniques, car il y a beaucoup d’hôtels. Il y avait un souci de cohérence lors de l’écriture. Pendant quatre jours, j’ai visité la ville, mais toujours dans l’esprit de mon livre. Je me promenais sur la fameuse Strip en me demandant ce que mes personnages allaient y vivre. »

Sans révéler la prochaine destination, Amélie Dubois révèle que les aventures des trois filles se poursuivront dans un prochain roman. À suivre.