Sylvie Thibodeau-Léonard et sa petite-fille, Jeanne Léonard, ont écrit et publié le conte jeunesse La doudou de Guillaume. Derrière, on peut apercevoir François Danis, illustrateur du livre et conjoint de Sylvie Thibodeau-Léonard.

Publier un livre jeunesse en famille

S’il y a une tradition importante chez la famille Léonard, c’est de raconter des histoires aux enfants. Tellement importante que la jeune Jeanne Léonard et sa grand-mère Sylvie Thibodeau-Léonard ont décidé de transmettre aux Sherbrookois leur amour du conte avec le livre jeunesse La doudou de Guillaume.

« Raconter des histoires, c’est dans nos gènes! » affirme en riant la grand-mère de Jeanne.

« Une journée, alors que je racontais à Jeanne une histoire sur son père, nous avons eu l’inspiration pour ce livre, enchaine-t-elle. On s’est regardé et on s’est dit que ça ferait une belle histoire. Je me souviendrai toujours de ce moment. »

Depuis trois ans, Sylvie Thibodeau-Léonard et sa petite-fille de 10 ans se rencontrent régulièrement pour travailler sur ce livre.

La doudou de Guillaume, inspiré d’une anecdote sur le père de Jeanne, est un livre qui met en scène Guillaume, un enfant qui a peur de commencer l’école. Les auteures voulaient ainsi transmettre un message aux jeunes enfants. « C’est normal d’avoir peur la première fois », souligne Sylvie Thibodeau-Léonard.

Quelques mois avant la publication, François Danis, le conjoint de Sylvie, s’est joint au projet en tant qu’illustrateur.

« C’est un artiste. Je n’avais aucun doute qu’il allait rendre justice à notre livre. Même que, quand on a vu les illustrations, c’était exactement ce que l’on s’imaginait en rédigeant l’histoire. »

Des hauts et des bas

La route pour mener ce projet à terme aura eu ses hauts et ses bas. Il y a bien des chemins à prendre pour être publié et la famille Léonard l’a bien vite réalisé.

« De nos jours, écrire, c’est difficile. Se faire publier aussi. On m’avait dit que ce n’était pas un bon temps pour les maisons d’édition. Lorsque j’ai contacté une maison d’édition, on m’a répondu : “Pas avant 2021" », rapporte Sylvie Thibodeau-Léonard.

C’est après cet appel qu’une demande a été faite à une maison d’édition de la région permettant de publier à compte d’auteur, Les Éditions de mine. Cette dernière leur a apporté le coup de pouce nécessaire.

Depuis, à la grande surprise de la famille Léonard, une centaine de livres a été vendue et plusieurs bibliothèques de la ville de Sherbrooke en ont fait l’achat.

« Ce livre, c’est aussi pour donner le gout à d’autres grands-mamans et grands-papas de le faire avec leurs petits-enfants. Cette expérience m’a permis de renforcer les liens avec mes grands-parents. Je suis vraiment fière qu’on ait accompli tout ça », affirme Jeanne Léonard, en précisant qu’elle ne souhaite pas nécessairement en faire un métier. Ce qui était important pour elle, c’était de tisser des liens.

Le livre se vend à 15 $ auprès de Sylvie Thibodeau-Léonard. Pour en faire l’achat, il suffit de lui écrire personnellement au thibodeau.leonard08@gmail.com.