Les sœurs Boulay (notre photo), le chanteur hip-hop latin Boogat et le duo Saratoga font partie de la programmation 2019-2020 du P’tit Bonheur de Saint-Camille.

Place aux spectacles du P’tit Bonheur

Le P’tit Bonheur de Saint-Camille a l’habitude de commencer son calendrier de spectacles en force, avec des artistes qui n’ont pas besoin de présentation. Cette année, pour la 31e saison, ce sont les sœurs Boulay qui ouvriront le bal.

« Je suis énervé! C’est une belle programmation, avec des artistes plus connus et de jeunes artistes émergents. Pour donner l’élan, on commence assez fort le 13 septembre avec les sœurs Boulay. C’est très attendu! » exprime d’entrée de jeu Benoit Bourassa, coordonnateur culturel du P’tit Bonheur. Celui-ci a voulu la programmation 2019-2020 très variée, pour tous genres et tous âges.

Parmi les autres invités, Saint-Camille accueillera la comédienne Dominique Quesnel et son hommage à Leonard Cohen, la championne de blues Angel Forrest, le duo Saratoga ainsi que l’auteur-compositeur-interprète Alexandre Poulin.

« On a aussi décidé de renouer avec les contes, avec Les jours sont contés en Estrie. On avait pris une pause dans les dernières années et là, on est contents de revenir avec ça », ajoute M. Bourassa.

L’humoriste Guillaume Pineault figure aussi parmi les noms à l’affiche. Son spectacle sera présenté au Camillois.

« On n’a pas eu souvent d’humoristes. Il y a deux ans, on avait accueilli Claudine Mercier et ça avait été super! Cette année, on reprend l’expérience », indique aussi le coordonnateur culturel.

Saratoga

Un lancement animé

« En hiver 2020, on attend Pascale Picard, Salomé Leclerc et Roxanne Bruneau, qui a d’ailleurs fait fureur au dernier Gala de l’ADISQ et qui est en train de tout fracasser sur son passage. En réalité, ces trois jeunes femmes sont mes coups de cœur », avoue M. Bourassa.

Pascale Picard était d’ailleurs présente lors de la présentation de la programmation mercredi. Avec Boogat et Simon Kearney, qui figurent aussi au calendrier, les artistes ont fait de courtes performances, question de donner un avant-goût aux spectateurs présents.

« Je suis aux anges! On a déjà eu un artiste à deux occasions lors des lancements, mais c’est la première fois qu’on met le paquet. C’est vraiment apprécié! » confie Benoît Bourassa.

Il est déjà possible de consulter la programmation complète sur le site internet du P’tit Bonheur.

Magasin général de la culture

L’année qui se termine aura été somme toute très positive pour le P’tit Bonheur. Le coordonnateur espère connaître d’aussi beaux moments.

« Il y a eu des hauts et des bas, mais ça a été une bonne année. C’est dans la mission du P’tit Bonheur de programmer des artistes émergents et de la relève. Bien évidemment, c’est plus difficile de vendre des billets, parce que les gens les connaissent moins, mais c’est normal et ce sont toujours des spectacles fabuleux, de belles découvertes. »

Boogat

La dernière année du P’tit Bonheur aura entre autres été marquée par le passage de Dan Bigras et de David Goudreault. Le spectacle hommage à Johnny Cash avait aussi fait salle pleine.

« Le lieu lui-même est unique. On ne retrouve cette ambiance-là nulle part ailleurs. C’est un ancien magasin du village qui a été transformé, on l’appelle maintenant le magasin général de la culture. Les gens du coin sont heureux de bénéficier d’un centre culturel de cette renommée-là dans un petit village comme le nôtre. On vend l’expérience Saint-Camille », termine le coordonnateur culturel.