Peter MacLeod recevra ses amis à son chalet estrien dans l'émission Week-end de bois, diffusée à Z Télé à partir du 15 mars.

Peter MacLeod joue au gars de bois

Peter MacLeod s'est totalement investi dans Week-end de bois, sa nouvelle émission présentée comme un magazine, et qui prend l'affiche de Z Télé le mercredi 15 mars, à 21 h, pour les neuf prochaines semaines. Il y invite ses amis, deux par émission, à venir découvrir ses passions, ses idées et à subir... son enthousiasme.
Car on sent qu'il se permet un peu de cabotinage, en invitant ses chums le visiter dans son chalet qu'il a acquis sur une terre quelque part en Estrie. On les y retrouvera, eux qui devront sortir de leur zone de confort, dans différentes activités insolites, entre autres des initiations un peu forcées aux joies de la nature, au cours desquelles Peter ne se gênera pas pour leur jouer des tours pendables...
Né à Lac-Drolet, près de Lac-Mégantic, Peter MacLeod a toujours été proche de la nature. Il ne s'est jamais caché être resté très attaché à son coin natal. Sa mère vit toujours à Lac-Drolet et sa soeur vient d'acquérir une résidence à Lac-Mégantic.
« Au départ, sous un autre titre, Week-end de bois devait être le prétexte pour que je me déplace rencontrer mes amis dans leur milieu, pour jaser avec eux pendant leurs jours de repos, de leurs vacances, dans une ambiance festive. Mais je me suis vite rendu compte que mon horaire ne me permettait pas cette souplesse », avoue l'humoriste.
« Finalement, on a inversé les choses : je les ai invités à mon chalet pour partager mes passions. C'est plus simple. Je voulais un nouveau show qui collerait à moi. »
Y a-t-il un lien, ou du moins une inspiration avec l'émission Les pêcheurs, de Martin Petit?
« Non, pas du tout, c'est très différent. Et Martin, ce n'est pas son chalet. Moi, c'est mon chalet et il n'y a rien de scénarisé, que de la spontanéité. Je réunis mes amis dans le bois, ils viennent me voir en campagne, mais on ne sait pas dans quoi on s'embarque. Zéro lien avec Les pêcheurs. Nous autres, c'est un trip de gars, par des chums de gars. »
Les patentes à Luc
Chaque émission de 30 minutes a son thème. Dans la première, c'est le hockey qui sert de ligne conductrice. « Il y a toujours une aventure pour les visiteurs. Avec une petite compétition amicale, menée par un spécialiste, et une conséquence. Ce qui implique que les invités se forcent pour gagner la compétition, car ils ignorent ce que sera la conséquence! Il y a aussi tout le temps un chef sur place, car on fait toujours un bon repas durant le week-end, et une intervention de mon meilleur ami, Luc Veilleux, de Cookshire, un patenteux incroyable qui nous bricole quelque chose. Mais ce n'est pas son métier, il est contracteur dans la vraie vie! » raconte l'humoriste.
Les neuf émissions ont déjà toutes été tournées, en plein hiver. « Ça prenait du courage, c'était audacieux. C'était pas évident, on n'a pratiquement eu aucune journée de soleil, au début à l'automne et après les Fêtes, début janvier. Ça en a pris, des hot shots pour nous réchauffer! »
Pour les curieux, citons quelques invités notoires qui feront les frais des frasques de Peter : P.A. Méthot, Mario Jean, François Massicotte, José Gaudet, Marie-Pier Morin, Kim Rusk, Alex Perron, Philippe Bond, Jérémy Demay, Richard Turcotte et Étienne Boulay. Ces derniers se frotteront à des des thèmes tels les armes, le métier de bûcheron, la survie et l'orientation en forêt, la chasse et... l'Oktoberfest.