La réalisatrice Isabelle De Blois a invité une cinquantaine d'enfants à s'exprimer sur des sujets parfois surprenants dans son documentaire Paroles d'enfants.

Paroles d'enfants : regards jeunes et lucides

Lorsqu'elle s'est lancée sur les routes du Québec afin d'aller à la rencontre de jeunes de 5 à 12 ans pour son documentaire Paroles d'enfants, la réalisatrice Isabelle De Blois ne s'attendait pas à un tel choc.
Isabelle De Blois
Elle a fait la connaissance d'un peu plus de 50 enfants qu'elle a questionnés sur des thèmes universels comme l'amitié et l'amour, mais aussi sur des sujets plus sombres comme la guerre, la pollution et le dépérissement de la planète.
« Je leur ai demandé d'écrire sur ce qu'ils voulaient dire devant la caméra. Ils m'ont proposé des sujets sur lesquels je ne les aurais pas amenés. On dit souvent que la vérité sort de la bouche des enfants. Ils ont posé un regard lucide et franc sur ces thèmes qui les touchent de près », rapporte la cinéaste.
Soucieuse d'obtenir une pluralité de points de vue, elle s'est rendue à Victoriaville, Québec, Gaspé ainsi que dans la communauté autochtone de Pigogan, en Abitibi, afin d'y rencontrer des jeunes de toutes provenances et de toutes les tranches de la société.
« Je ne voulais pas uniquement des premiers de classe ou des chouchous. Je voulais un éventail assez large. Le film présente aussi des immigrants, des enfants adoptés et des handicapés, par exemple. »
Malgré leur jeune âge, les petites vedettes ont pris le tournage très au sérieux. Elles ont participé avec entrain aux séances parfois longues (plus de 50 heures de tournage au total). Pour une rare fois, les enfants sentaient qu'on les écoutait, que leur opinion comptait.
« Savons-nous vraiment ce qui se cache dans la tête de nos jeunes? Quand prenons-nous le temps de les regarder dans les yeux et de leur poser des questions sur ce qu'ils pensent et ressentent? De les écouter? Quand leur donnons-nous la parole sur la place publique, pour qu'ils prennent conscience de leurs ressemblances et affinités, comme de leurs différences? Le plus souvent, nous leur expliquons les choses de la vie, nous leur donnons des leçons, nous leur donnons les réponses », continue Mme De Blois.
« On s'en fout de la couleur que t'es »
Le résultat obtenu par la réalisatrice est percutant. En matière de racisme, notamment, les propos des jeunes ont de quoi faire école à plusieurs adultes.
« On s'en fout de couleur que t'es, lance Manuela, 10 ans. Tu dois être gentil de toute façon. Tu as tes qualités et tes défauts. Que tu sois pâle ou foncé, le plus important se trouve dans ton coeur. »
Il y a aussi la réaction de Rémi, un Gaspésien de 12 ans, interrogé sur son désir d'avoir une famille plus tard. « Je ne vais pas faire comme mon père : je vais rester avec eux et les aider », a-t-il lancé.
À la question « que ferais-tu si tu avais une baguette magique? », Maïlie, une Trifluvienne de 10 ans, se laisse tenter par un château avant d'y aller d'une réponse beaucoup plus réfléchie. « Je ferais réapparaître ma mamie. J'allais toujours la voir à l'hôpital, mais elle est morte de l'Alzheimer, elle ne se rappelait plus de nous », dit-elle.
La réalisatrice a également intégré au montage plusieurs dessins réalisés par les jeunes. Ces derniers sont parfois animés pour enrichir leur témoignage en plus de montrer une autre facette de leur imaginaire, voire de leur subconscient.
À canal d le 23 avril
Paroles d'enfant fait en ce moment une tournée québécoise. Il a été présenté au Musée de la civilisation de Québec le 26 février et sera à l'affiche à Montréal le 4 mars. L'équipe de promotion prendra ensuite la route de Pigogan le 14 mars pour finalement s'arrêter au théâtre Parminou de Victoriaville le 19 mars. Le métrage sera diffusé sur les ondes de Canal D le 23 avril à 21 h.
D'autres dates de tournée pourraient s'ajouter en cours de route en fonction des demandes des communautés. « Ce documentaire pourrait être diffusé dans un horizon plus large. Il pourrait notamment servir à des cours de psychologie », estime la réalisatrice.
Vous voulez y aller ?
Paroles d'enfants
Dimanche 19 mars, 14 h
Théâtre Parminou, Victoriaville
Entrée gratuite (réservation obligatoire)
Vous voulez voir ?
Paroles d'enfants
Dimanche 23 avril, 21 h
Canal D