Les coorganisateurs de la Nuit du pont couvert, Jonathan Audet et Émilie Dostie, ont dévoilé, jeudi soir, les noms de la douzaine d'artistes qui présenteront dans la nuit du 18 au 19 août une prestation irrévérencieuse, inspirée de L’Osstidcho de 1968.

Nuit désinvolte au pont couvert

Le pont couvert McVetty-McKenzie de Gould se transformera en salle de spectacle dans la nuit du 18 au 19 août alors qu’une douzaine d’artistes québécois viendront présenter une prestation irrévérencieuse, s’inscrivant dans la tradition artistique désinvolte de L’Osstidcho de 1968.

La nuit du pont couvert est un évènement unique en son genre qui se déroule sur une période de 24 heures, soit de 13 h à 13 h. Des musiciens et paroliers méconnus du grand public sont invités à animer la foule, petite mais chaleureuse, sur les planches même du deuxième plus long pont couvert au Québec. Une ambiance qui plait à tous, amateurs comme artistes.

« On faisait l’évènement sous un chapiteau au Cochon souriant de Lingwick les premières années. La première fois qu’on s’est installé sur le pont couvert, dès moment où on a allumé les lumières pour la première fois, on savait qu’on avait trouvé l’endroit idéal pour faire ce qu’on avait en tête », raconte Jonathan Audet, fondateur de La nuit du pont couvert.

« Même s’il y a des défis à organiser un spectacle sur un pont couvert, l’ambiance est inégalable. La sonorité et la proximité avec les gens rendent l’expérience exceptionnelle, au point ou plusieurs artistes nous on dit que c’était le spectacle qu’ils ont le plus aimé faire de leur carrière. C’est extrêmement convivial », affirme quant à elle Émilie Dostie, coordonnatrice de l’évènement depuis ses débuts.

L’Osstidcho, source d’inspiration

Au moment de préparer la 5e édition de l’évènement, les organisateurs sont tombés sur une ancienne entrevue de Robert Charlebois, où il raconte sa fameuse altercation avec le metteur en scène Paul Buissonneau. L’idée a germé et nous a donné la thématique de la programmation de cette année.

« C’est au moment où on a entendu ces paroles qu’on s’est rappelé que la création artistique survient rarement, sinon jamais, dans un environnement d’ordre et de normes restrictives. On a donc décidé de mettre de l’avant le désordre et tout ce qui est irrévérencieux. Les artistes ont carte blanche pour le spectacle de trois heures. On croit que la spontanéité va rendre le spectacle encore plus unique, dans l’esprit de L’Osstidcho, qui était assez improvisé merci », poursuit Mme Dostie.

En plus des artistes connus, tels que Bernard Adamus (notre photo), Urbain Desbois et Robin Aubert, une dizaine de chanteurs défileront sur la scène du pont couvert.

Des artistes engagés

Le but de l’évènement est de faire découvrir de nouveaux artistes et de véhiculer un message chargé au public, deux choses qui tiennent à cœur aux organisateurs. La qualité est visée plus que le succès financier.

« Notre but n’est pas de présenter une programmation normale, avec les artistes qu’on entend toujours à la radio. On veut faire découvrir des artistes qui sont sur le point d’être connus du public et inviter des paroliers et des musiciens qui veulent vraiment être là pour l’expérience. On se fout des tendances et on fait fi des courants, ce qui rend notre évènement unique non seulement par son ambiance, mais aussi par sa programmation », explique M. Audet.

En plus des artistes connus, tels que Bernard Adamus, Urbain Desbois et Robin Aubert, une dizaine de chanteurs défileront sur la scène du pont couvert.

Des produits locaux seront offerts sur place, dont la bière de la brasserie Farnham et un hot dog européen réalisé conjointement par des producteurs locaux.

Le jardinier déchaîné Yannick Côté sera aussi sur place avec son barbecue pour remplir les estomacs gourmands.

Les billets sont en prévente à 30 $ jusqu’au 12 août et à 40 $ sur place. Les intéressés peuvent s’en procurer sur le site lanuitdupontcouvert.com.

Il n’y en a que 750 disponibles. Les festivaliers pourront aussi dormir sur place sans frais additionnels pour profiter à fond cette expérience unique.