Rick Hughes chantera les grands classiques du rock québécois avec Marc Hervieux et l’Orchestre symphonique de Sherbrooke le 18 août au festival Musique aux sommets de Chartierville.

Musique aux sommets : une édition forte en rock québécois

Le festival Musique aux sommets de Chartierville offrira aux mélomanes une programmation chargée lors de l’édition 2018, qui aura lieu les 17, 18 et 19 août prochain sous le grand chapiteau. Une rare occasion de voir l’Orchestre symphonique de Sherbrooke (OSS) en pleine nature et d’assister à un festival à 600 mètres d’altitude.

Le Groupe Show, une formation sherbrookoise de 55 chanteurs, danseurs et musiciens de style Up with People, offrira une prestation le vendredi soir alors que Marc Hervieux et Rick Hughes rendront hommage au rock québécois, en compagnie de l’OSS le samedi soir. Les deux spectacles seront présentés à compter de 20 h.

« L’an dernier, le thème du concert du samedi avec l’OSS était la musique des Beatles, avec Sylvain Cossette et Rick Hughes. Cette année, on y va avec le rock québécois », annonce fièrement Jean Bellehumeur, responsable des communications. « Il faut comprendre que seulement un certain nombre de thèmes sont possibles, car l’OSS doit avoir les partitions et les arrangements musicaux nécessaires. »

La programmation musicale sera aussi agrémentée d’un spectacle des Deadly Daisies, qui se spécialisent dans les reprises de rock des années 1960, à partir de 15 h le samedi, et d’une prestation du groupe local Country Roll Band, le dimanche à 13 h, en guise de clôture.

Bien plus que la musique

Loin de se limiter à offrir des spectacles aux visiteurs, le festival Musique aux sommets proposera également plusieurs activités familiales, dont un défilé motorisé, des randonnées pédestres et des expositions d’artisans locaux au village allemand.

« Il y a des chars de dix municipalités avoisinantes qui participent au défilé, accompagnés de plusieurs vieilles voitures, de mascottes et d’ensembles musicaux. Il y a d’autres activités festives pour toute la famille, dont le village allemand, qui regroupe une vingtaine de kiosques d’œuvres d’art ou de produits du terroir », poursuit M. Bellehumeur.

Un musée du village est aussi ouvert au cours de cette fin de semaine pour expliquer les origines de Chartierville et de la région en général. Plusieurs terrains de camping et gîtes se trouvent à proximité du site pour héberger les visiteurs qui désirent passer la fin de semaine sur place.

Les gens intéressés à vivre cette expérience au sommet peuvent se procurer des laissez-passer pour toute la fin de semaine (50 $) ou des billets individuels à 25 $ pour le spectacle du vendredi soir et à 40 $ pour celui du samedi. L’accès au site est gratuit pour les moins de 12 ans.

« C’est une belle chance pour les familles des environs de venir profiter du grand air et d’entendre des musiciens, directement sur un des plus grands sommets au Québec », conclut Jean Bellehumeur.