La Tribune
Contenu commandité
Multiples hommages à Michel Garneau
Multiples hommages à Michel Garneau
Michel Garneau à la publication des Poèmes du traducteur, en 2008, dans lequel il a traduit des textes de Leonard Cohen et les a juxtaposés à ses propres poèmes.
Michel Garneau à la publication des Poèmes du traducteur, en 2008, dans lequel il a traduit des textes de Leonard Cohen et les a juxtaposés à ses propres poèmes.

« Jusqu’à son dernier souffle, il a écrit des poèmes »

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
Lorsqu’il était étudiant de littérature à l’Université de Sherbrooke, François Couture a eu un véritable coup de foudre pour Michel Garneau, qu’il a découvert en visionnant La nuit de la poésie 1980 sur vidéocassette. Il a par la suite dévoré son œuvre. Un des vers de l’auteur l’avait marqué au point où il avait photocopié la page et l’avait collée au mur de sa chambre : « Les mots sont des cailloux qu’on se met dans la bouche pour apprendre à parler. »