Jordan Bélanger, David Lefrançois et Samuel Royer-Legault seront en spectacle au Palace de Granby ces samedi 12 et dimanche 13 septembre pour le lancement de leur 2e album, <em>Apocalyptik</em>.
Jordan Bélanger, David Lefrançois et Samuel Royer-Legault seront en spectacle au Palace de Granby ces samedi 12 et dimanche 13 septembre pour le lancement de leur 2e album, <em>Apocalyptik</em>.

Méchant party en vue avec La Croisée d'Antan!

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Les gars de La Croisée d’Antan ont des fourmis dans les doigts. Non seulement s’apprêtent-ils à monter sur scène pour la première fois depuis six mois, mais ils le feront pour lancer officiellement leur album Apocalyptik, sorti en plein confinement en avril dernier.

Comble de bonheur, c’est au Palace que le trio néo-trad s’en donnera à coeur joie, dans cette même salle de spectacles qui les avait accueillis en grande finale du Festival international de la chanson de Granby grâce à un public qui leur avait donné le prix Coup de coeur il y a un an presque jour pour jour.

Et comme si ce n’était pas assez, David Lefrançois et ses deux acolytes se produiront deux fois plutôt qu’une ce week-end. La soirée du 12 septembre affichant complet, une supplémentaire, pour laquelle il reste encore quelques billets, a été ajoutée le lendemain.

Pour toutes ces raisons, donc, le Granbyen se dit fébrile. «Ce sont non seulement nos deux premiers shows depuis des mois, mais ce sera probablement les deux seuls avant un petit bout à cause de la pandémie, alors on va en profiter!», indique-t-il.

Le leader du groupe admet qu’il était «impensable de ne pas revenir à Granby». «Il fallait souligner l’amour que le public nous avait démontré l’an dernier.»

Les musiciens interpréteront l’entièreté de leur album Apocalyptik, deux ou trois chansons de leur premier disque — L’antre des loups, sorti en 2017 — ainsi qu’un ou deux numéros composés tout récemment, pendant la pandémie, laisse savoir celui qui est également le gérant du trio, la voix principale et l’auteur-compositeur des chansons.

Les gars avaient préparé une mise en scène jonglant avec «musicalité, prise de conscience et humour» pour la tournée qui devait les tenir occupés tout l’été en plus de les amener aux États-Unis et en Europe. La COVID les aura forcés à changer leurs plans. Mais David Lefrançois assure que le moment sera spécial quand même.

«Comme on sera dans le foyer du Palace, le show sera plus intime. On ne pourra pas faire lever et danser les gens, mais on va trouver le moyen de les embarquer quand même.»

Ils mettront la table «dans une ambiance apocalyptique, mais la musique prendra rapidement le dessus», promet le multi-instrumentiste.


« Il était impensable de ne pas revenir à Granby. Il fallait souligner l’amour que le public nous avait démontré l’an dernier. »
David Lefrançois

Un nouveau membre

Autre changement de plans: la formation a remplacé un de ses membres d’origine après avoir signé avec l’agence Bleu scène. Anthony Vacchio a en effet décidé de prendre un autre chemin; c’est Samuel Royer-Legault qui prend donc sa place aux côtés de Jordan Bélanger et David Lefrançois.

«On a échangé un très bon pianiste pour un très bon guitariste. L’essentiel de notre musique et de nos arrangements reste le même, mais les cordes viennent donner une sonorité plus dynamique à notre proposition», note David Lefrançois.

Bref, malgré le contexte particulier, La Croisée d’Antan promet «tout un party» aux spectateurs qui seront présents au Palace les 12 et 13 septembre.

Pour des billets: www.palacedegranby.com.