Avec sa conjointe Diane Fellice, Michel Poulin a préparé un spectacle hommage à Claude Léveillée, qui sera présenté dans sa ville d’origine, Lac-Mégantic, le 10 mai prochain. Celui qui a notamment oeuvré à « La Tribune » ainsi qu’à la Fondation du CHUS remettra les profits de la soirée à la maison de soins palliatifs La Cinquième Saison.

Marier philanthropie et chanson

Le plaisir de chanter a commencé en famille pour le Méganticois d’origine Michel Poulin et sa conjointe musicienne, Diane Fellice. Ils en ont tiré un grand projet de spectacle, en hommage à Claude Léveillée, ce monstre sacré de la chanson québécoise. Et c’est pour le faire chanter aux Méganticois qu’ils présenteront ce spectacle sur la scène Desjardins de la polyvalente Montignac le 10 mai prochain.

Pour unir l’utile à l’agréable, leur projet servira à amasser des fonds pour la Maison La Cinquième Saison, qui fournit des soins palliatifs aux populations des MRC du Granit et du Haut-Saint-François.

« C’est sans façon et sans prétention. L’idée a germé il y a deux ans environ, à la suite de quelques spectacles que nous avons donnés à Laval, ma conjointe et moi. Nous avons choisi 17 chansons de Claude Léveillée, des chansons qui nous ont fait vibrer, que tout le monde au Québec connaît et a déjà fredonnées. Évidemment, la chanson Frédéric nous inspire depuis longtemps et elle à la base de ce spectacle que nous viendrons donner à Lac-Mégantic, parce que nous tenions à le faire chez nous. C’est un sentiment très intense. Lac-Mégantic, ce sera toujours chez nous! » confie Michel Poulin, avouant qu’il revient souvent au chalet familial, sur le bord du lac.

« Claude Léveillée a aussi produit des albums de pièces instrumentales. C’est pour cette raison que nous nous sommes entourés d’un musicien exceptionnel, le chef d’orchestre de Tocadéo Marc-André Cuierrier. Il y aura aussi la soliste et choriste Marieve Dionne et la comédienne Lise Martin, la conjointe de Marcel Leboeuf, un ami de longue date. Elle viendra faire les liens entre les chansons », décrit M. Poulin.

Musicien très polyvalent, Marc-André Cuierrier a accompagné plusieurs artistes lors de spectacles variés au Québec. La deuxième voix sera assumée par Michel Poulin lui-même.

Retour aux sources

Après un passage de cinq ans au journal La Tribune, — « les plus belles années de ma vie », en retient-il —, Michel Poulin confie être rendu à une préretraite méritée, « sortant de trois directions générales de fondations [dont celle du CHUS] et du monde exigeant de la philanthropie, qui [l’] ont vidé de toute [son] énergie », avoue-t-il.

« Mais je prends quand même de plus petits mandats à titre de consultant… C’est comme bénévole que nous présenterons ce spectacle. Ce n’est pas notre métier dans la vie, mais nous aimons chanter! »

Il a d’ailleurs fait partie de la distribution de la revue musicale De Juliette à Don Juan, en 2006, ce que plusieurs personnes, dans son entourage, ont oublié depuis...

« Et puis il y a un historique, dans ce projet : j’ai fait partie de la première cohorte des étudiants de la polyvalente Montignac, quand cette nouvelle école a été construite. Nous y avons donné le premier spectacle étudiant et, près de 50 ans plus tard, nous allons y retourner, dans notre patelin, pour cet hommage à Léveillée. J’avais consulté à ce sujet l’ex-mairesse Colette Roy Laroche, qui est présidente de la Maison La Cinquième Saison. Le comédien Jacques Thisdale y participera aussi, en ouverture du spectacle, en prêtant sa voix pour lire une lettre que les parents de Claude Léveillée ont adressée jadis à leur fils », révèle Michel Poulin.

« On se fait plaisir avec ce spectacle et on veut en faire profiter les gens. Il y aura des surprises, des clins d’œil, un pot-pourri qui se prépare au piano... Les gens seront bien servis de se replonger dans cet univers-là! »