Le chanteur Marc Dupré n'a pas ménagé le moindre confetti pour faire plaisir à son public samedi soir à Sherbrooke.

Marc Dupré : spectacle qui lève 101

Marc Dupré semblait donner un cours intitulé « spectacle qui lève 101 » samedi soir à Sherbrooke. Il n’a lésiné sur aucun aspect pour faire crier et danser le public, qui remplissait complètement la salle Maurice-O’Bready.

« Je suis content que vous ayez décidé de venir ici ce soir, vous avez pris la bonne décision. On est en feu ben raide! » a-t-il lancé en début de spectacle.

Personne n’avait de misère à le croire : le chanteur avait déjà commencé à mettre toute la gomme. Des bracelets électroniques, remis aux spectateurs à l’entrée, avaient commencé à scintiller dans la foule dès la première chanson, Rester forts. Mais surtout, la salle avait été ensevelie sous les confettis, du plancher au balcon.

« C’est mon bonheur et ma joie que je vous envoie », a-t-il dit. « J’ai tout fait découper ça par ma famille... ça nous a pris deux ans! » a-t-il blagué, ses admirateurs lâchant des éclats de rire ou des cris à chacune de ses interventions.

Après cet exercice de galvanisation, les gens se sont levés dans les rangées pour danser et taper des mains sur Une raison d’exister. Marc Dupré n’avait pas fini de faire monter l’énergie de la foule : il s’est promené dans la salle en chantant et en distribuant des tapes dans toutes les mains qui étaient à sa portée, alors que les spectateurs au balcon lançaient leurs confettis sur le public au plancher.

« Ok, le contact est fait, il fallait se voir et se toucher! » a dit le chanteur, blaguant sur les divers parfums (agréables et moins agréables) qu’il avait sentis dans la foule. « J’ai remarqué qu’il y avait beaucoup plus de femmes que d’hommes ici », a-t-il poursuivi, avant de livrer une ode humoristique au sens du party des femmes, en prouvant son point en les faisant se déhancher sur un extrait de la chanson Suavemente d’Elvis Crespo. 

À noter qu’il a également invité les hommes à « trouver leur petite femme intérieure » et à embarquer dans la fête. Avec Marc Dupré, pas d’excuse pour ne pas s’amuser : s’il y a des chaises, « c’est pour se lever dessus ». Et la seule excuse pour ne pas taper des mains, « c’est si vous n’avez pas de bras ». Tenez-vous-le pour dit!

Les enfants sur scène

Après une salve de chansons incluant Être à toi, une électrisante performance de La moitié de tes secrets et Sans toi, l’auteur-compositeur-interprète a fait une autre remarque à propos de son public : il comportait beaucoup de très jeunes spectateurs. « Ç’a probablement un lien avec La Voix Junior », a avancé celui qui était coach à l’émission, avant de faire entrer sur scène le jeune Raphaël Doland-Bachand, finaliste à l’émission en 2016. À deux, ils ont interprété S’aimer comme on est et la chanson Ride, de Twenty One Pilots. Le jeune garçon a offert une performance d’un aplomb surprenant, osant même un long segment rap.

Et il n’est pas le seul enfant à être venu sur scène. Le fils de Marc Dupré, Anthony, a interprété en ce week-end de la fête des Pères la pièce Voyager vers toi. « En 2005, je composais ma première chanson pour mon garçon Anthony. Si on m’avait dit qu’une quinzaine d’années plus tard, je la chanterais ici devant public avec mon petit garçon, j’aurais probablement dit : je vais te prendre un 6/49! » a lancé le chanteur en rigolant.

Son humeur taquine a vite fait place à de l’émotion lorsque Anthony, maintenant adolescent, s’est installé au piano pour jouer les premières notes de la pièce. Marc Dupré a chanté le morceau en le regardant dans les yeux, et le public s’est régalé du solo de piano auquel la section de cordes présente sur scène tout au long du spectacle a ajouté une chaleur appréciable.

Tous les ingrédients étaient donc réunis pour que le public passe une belle soirée, et à entendre les applaudissements qui s’élevaient constamment de la salle, ç’a été le cas. « Je donne toujours tout ce que j’ai, et le public, vous me le rendez toujours au centuple », a résumé l’artiste.

En plus du Centre culturel de Sherbrooke, le spectacle Rester forts a été présenté au centre Bell à Montréal, au centre Vidéotron à Québec et à l'amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.