Luc Langevin avait envie d’offrir des numéros en anglais depuis un moment déjà.
Luc Langevin avait envie d’offrir des numéros en anglais depuis un moment déjà.

Luc Langevin adopte la langue de Shakespeare

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
Luc Langevin fait partie du paysage médiatique québécois depuis plus de dix ans. Et ce n’est pas une pandémie qui risque de lui faire peur. Le 22 mai, le magicien signera la 100e représentation de son spectacle virtuel Interconnectés, présenté devant des dizaines de milliers de Québécois et d’Européens. Dès juin, il fera d’ailleurs son entrée sur la scène internationale anglophone. Une avenue à laquelle il songe depuis longtemps.