Le chef et directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Sherbrooke Stéphane Laforest souligne ses 20 ans à la barre de l’OSS avec un gala de rock symphonique le 17 octobre et un concert-hommage aux grandes comédies musicales de Broadway le 15 mai 2019.

L’OSS refait le pari des concerts pop

Périodiquement, lorsque les finances étaient au beau fixe, le chef de l’Orchestre symphonique de Sherbrooke (OSS) Stéphane Laforest tentait d’ajouter quelques concerts pop à la saison habituelle de cinq concerts. En fait, dès son arrivée en 1998 (oui, cela fait 20 ans cette année qu’il est en poste), le maestro avait fait des démarches pour élargir les horizons de l’ensemble musical.

Certains se souviendront notamment du concert de musique de films présenté en octobre 2002. Ou alors les prestations avec Michel Rivard et Sylvain Cossette. Il y a déjà eu aussi un hommage aux Beatles avec l’ensemble ontarien Jeans ‘n Classics. Certaines de ces excursions hors série ont très bien fonctionné, d’autres moins, mais elles étaient régulièrement abandonnées lorsqu’un concert attirait moins que prévu ou que les finances de l’OSS traînaient de la patte.

Mais comme l’OSS est justement sur une belle lancée, Stéphane Laforest retente le coup. D’abord avec un gala rock symphonique (17 octobre), réunissant Rick Hughes, Marc-André Fortin et Yvan Pedneault pour un répertoire consacré aux immortels du rock progressif… ou non (Queen, Styx, Supertramp, Led Zepplin, The Police, The Eagles, Bon Jovi). Ensuite, place aux grandes comédies musicales de Broadway (15 mai 2019), en compagnie de Marc Hervieux, Robert Marien et Stéphanie Bédard.

« Ce n’est évidemment pas le temps de se lancer là-dedans quand il y a des déficits, mais en ce moment, ça va bien », de commenter le chef, qui a aussi une expérience d’arrangeur, mais aussi de producteur dans ce type de concert.

« J’aime beaucoup la musique pop. J’ai été clarinettiste et saxophoniste dans ma jeunesse, j’ai commencé à jouer dans les bars quand j’avais 16 ans. Je faisais aussi partie d’un big band qui jouait dans les mariages. J’aimais ça parce que je voulais faire de la musique que le monde aime. Et l’orchestre est l’instrument le plus malléable pour faire de la pop », explique-t-il.

Les concerts pop et le concert de Noël seront offerts à la carte, mais les abonnés de l’orchestre auront accès à des billets à 35 $ par concert.

On note toutefois une légère augmentation des tarifs d’abonnement pour la saison 2018-2019. Par exemple, l’abonnement de base (pour les sièges les moins chers) passe de 145 $ à 150 $ (de 128 $ à 132 $ pour les aînés).

« Mais la période d’abonnements commençait lundi et nous en sommes déjà à 155 renouvellements », souligne, confiant, le directeur général Nicolas Bélanger.

PLAISIR… OPÉRATIQUES

La saison 2017-2018 s’est terminée sur une excellente note, avec 878 abonnés et une moyenne de plus de 1300 spectateurs aux concerts (dont un à guichets quasi fermés, avec 1450 spectateurs), rapporte le président du conseil d’administration Vincent Cloutier.

Parmi les faits saillants de la nouvelle saison, on note le retour des Plaisirs coupables (3 février), mais cette fois à l’opéra, avec les chanteurs Lyne Fortin, Hugo Laporte et Kevin Geddes. L’Espagne sera ensuite à l’honneur (17 mars), avec le guitariste Jérôme Ducharme qui viendra jouer le Concerto d’Aranjuez. Parenthèse classique en novembre en compagnie de Mozart, Beethoven et du clarinettiste André Moisan.

Deux musiciens de la région seront à l’honneur au cours de la saison. Le trompettiste Robin Doyon, originaire d’East Angus et première chaise de l’Orchestre symphonique d’Edmonton, sera là en fin de saison pour un concerto d’Estacio. Quant au percussionniste de l’OSS Benoît Aubin, il viendra interpréter une œuvre inattendue au premier concert de la saison, un concerto pour timbales de Paus.

« Les concerts qui mettent nos musiciens à l’honneur sont parmi ceux qui fonctionnent le mieux », insiste Stéphane Laforest.

Steve Roy, représentant régional de BMO Nesbitt Burns (principal commanditaire de la saison de concerts et du concert de Noël), a confirmé le renouvellement du soutien financier à l’OSS pour une période de trois ans.

Quant au concert-bénéfice jazz annuel, il aura lieu le vendredi 25 mai au Théâtre Granada et mettra à l’honneur le talent de la chanteuse Luce Bélanger et du Rémi Bolduc Jazz Ensemble, dans un hommage à Dave Brubeck.

« Cela nous permet d’aller chercher entre 25 000 $ et 50 000 $, et c’est ce qui peut faire la différence entre faire des surplus à l’OSS ou non », souligne Vincent Cloutier.