L'Étend'art en suspens à cause d'une mésentente

L'Étend'art se cherche un nouveau parrain. Le circuit artistique du Val-Saint-François s'est retrouvé en suspens au printemps dernier, après que le Centre local de développement (CLD) eut décidé de passer le flambeau. Or peu de personnes se sont montrées prêtes à le reprendre. Organisé depuis près d'une dizaine d'années par l'agente culturelle du CLD, L'Étend'art s'est retrouvé orphelin lorsque son poste est devenu temps partiel.
Le CLD a alors demandé aux artistes de prendre la relève. Parmi ceux-ci se trouvait Jean-Marc Tétreault, mieux connu sous le nom de Tétro.
« On a essayé de trouver une nouvelle formule et on a envoyé 2-3 propositions aux artistes. On n'a eu peu de réponses, L'Étend'art s'est retrouvé comme mis à la poubelle », explique l'artiste de Melbourne, lui-même l'un des instigateurs du projet à ses débuts.
Il a alors eu l'idée d'organiser l'événement au Centre d'art de Richmond. Comme le Centre possède déjà les infrastructures, les listes de contact et les outils de promotion, il en a conclu que l'Étend'art pourrait ainsi se réinventer, sans trop demander d'organisation.
« Je me suis dit que ce sont les artistes qui se déplaceraient, pas les gens. J'ai montré mon plan de match au CLD. Ils se sont tous montrés très intéressés », se rappelle M. Tétreault.
Il a ensuite appris par la bande que le Parc historique La Poudrière voulait lui aussi accueillir l'événement. L'idée de devoir alors vendre son projet auprès du CLD l'a rendu furieux.
« J'ai trouvé ça cavalier. J'ai pris le mandat de reprendre l'événement et là, on mettait en compétition le Centre d'art et La Poudrière. Mais moi, je ne l'ai jamais su. Il aurait fallu refaire une réunion, s'asseoir tout le monde autour de la table et en rediscuter », estime-t-il.
Pas de demande officielle
Le directeur général du CLD, Jocelyn Saint-Jean, se défend bien d'avoir voulu mettre quiconque en compétition. « M. Tétreault n'a jamais déposé de proposition officielle, ni LaPoudrière », atteste-t-il
Comme aucune demande n'a été déposée depuis, M. Saint-Jean ignore si le circuit artistique aura lieu cette année. Pour l'instant, le CLD attend toujours des propositions.
« On a déjà fait cette démarche [de solliciter les artistes] et il n'y a pas beaucoup de personnes qui se sont montrées intéressées. On va voir ce qui va se passer. Pour l'instant, il n'y a pas beaucoup de gens qui affluent aux portes », souligne M. Saint-Jean.
Jean-Marc Tétreault a pour sa part abandonné l'idée de reprendre le flambeau. « On ne donne pas un mandat à quelqu'un pour le mettre en compétition ensuite », insiste-t-il.