Le professeur à l’UdeS, Martin Lépine, l’étudiant en enseignement à l’UdeS, Justin Tachereau, la coordonnatrice des activités culturelles de l’UdeS, Léonie Alain, et le directeur général du Centre culturel de Sherbrooke, Mario Trépanier, partagent un même enthousiasme face au projet-pilote des Passeurs culturels. Celui-ci a remporté le prix Partenariat 2019 à la Foire annuelle des arts de la scène RIDEAU.

Les Passeurs culturels primés à RIDEAU 2019

Après seulement un an et demi d’existence, le projet-pilote des Passeurs culturels de l’Université de Sherbrooke s’est illustré sur la scène provinciale en remportant le prix Partenariat de la Foire annuelle des arts de la scène RIDEAU.

L’initiative portée par la faculté d’éducation et le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke a récolté les honneurs ex aequo avec le Coup de cœur francophone pour TAM DI DELAM, une initiation à la musique trad visant le jeune public.

Ce prix, remis lors de l’événement qui prenait fin jeudi à Québec, récompense la collaboration entre deux ou plusieurs organismes qui soutiennent la diffusion culturelle.

« C’est extraordinaire de recevoir une récompense nationale qui reconnaît l’importance, la pertinence et la portée d’un projet comme le nôtre. Je pense que ça va lui donner encore davantage de notoriété et que ça va peut-être inspirer d’autres intervenants à créer des maillages semblables. Mon rêve, ce serait que le projet fasse des petits ailleurs au Québec », souligne le directeur général du Centre culturel, Mario Trépanier, qui copilote les Passeurs avec Martin Lépine, professeur à la faculté d’éducation de l’UdeS.

En prenant la parole devant l’assemblée, ce dernier a insisté sur l’importance d’ouvrir des portes et de créer des ponts entre le milieu de l’éducation et celui des arts et de la culture.

« C’est une reconnaissance qui nous rend très heureux et qui nous encourage à inciter encore davantage les commissions scolaires, les écoles et les enseignants à offrir aux élèves un accès à la culture. Elle est d’une telle richesse! Il faut continuer à porter cette idée, à être dynamiques et proactifs », note M. Lépine.

Rappelons que le projet-pilote des Passeurs permet aux étudiants en éducation de voir différents spectacles gratuitement ou à moindre coût afin de développer leur appétit pour la culture tous azimuts. On souhaite ainsi qu’ils aient le réflexe de l’intégrer à leur enseignement une fois sur le marché du travail. AVEC LE SOLEIL