La comédienne Marie-Soleil Dion et l’écrivain Dany Laferrière ont accepté d’être les ambassadeurs des Journées de la culture cette année.

Les Journées de la culture sous le signe de la rencontre

En choisissant la rencontre comme thème cette année, l’organisation des Journées de la culture a assez bien résumé l’essence de l’événement : près de 2000 activités gratuites, dans 350 villes et villages du Québec, pour mettre les gens en contact avec l’art, la culture et ses artisans.

« Ce n’est pas un festival, les Journées de la culture. C’est un mouvement, un mouvement volontaire et une grande mobilisation sociale », a tenu à rappeler Louise Sicuro, PDG de Culture pour tous, à propos de l’événement qui se déroulera du 27 au 29 septembre. « C’est la prescription qu’on propose, à tous nos collaborateurs, de faire des activités gratuites pour qu’il n’y ait pas de barrière, que les gens se sentent invités. Des activités aussi où on peut mettre la main à la pâte, où on peut mieux comprendre le travail des artistes, voir les dessous de la création, l’arrière-scène des activités, être là où on ne peut pas être habituellement. »

Cette année, ce sont la comédienne Marie-Soleil Dion et l’écrivain Dany Laferrière qui ont accepté d’être ambassadeurs de l’événement. Ce dernier, en conférence de presse au Musée national des beaux-arts du Québec, a appelé à dépasser le bruit ambiant, les distractions de la vie quotidienne, pour véritablement discuter avec l’autre à travers la culture.

« Avec les Journées de la culture, on vient augmenter le niveau du bruit utile, on vient donner la possibilité aux gens de se dire entre eux des choses qui ne finissent pas par “C’est ça qui est ça” », a témoigné le membre de l’Académie française. « C’est une joie que de faire cette conversation », a-t-il ajouté.

Pour consulter l’ensemble de la programmation : journeesdelaculture.qc.ca.

Quelques suggestions

L’organisme Le Tremplin 16-30 organise toute une soirée d’art social, sur le thème L’art d’être ensemble, le vendredi 27 septembre, de 16 h à 22 h, au Parc éphémère de la rue Wellington Sud (à la salle Le Tremplin en cas de pluie). L’objectif est d’orienter les projecteurs sur différentes initiatives en art social au centre-ville de Sherbrooke, c’est-à-dire des démarches créatives au service d’un processus de transformation individuelle et collective. Le public est ainsi invité à participer à différents ateliers, par exemple la sculpture avec matériaux recyclés avec Steve Saint-Pierre (17 h), l’écriture créative avec les autrices Geneviève Kiliko et l’Être Persane (19 h) et le cirque social avec Ô Cirque (19 h au CASJB). Création d’une murale. ateliers de Kung-fu et musique festive compléteront la soirée. Tous les détails sur la page Facebook L’art d’être ensemble.

/////

Le Centre d’art Rozynski de Way’s Mills invite le public à une incursion dans l’univers artistique et champêtre de Wanda Rozynska, cofondatrice du centre et surtout potière qui adorait les fleurs et les cactus. Le centre souhaite ainsi jeter un éclairage sur la relation de Wanda avec la terre, matière de création et matière horticole. Les animations prévues sont une visite guidée par l’architecte et horticultrice Geraldine Stringer, qui présentera l’univers floral et cactée de Wanda Rozynska, les 27, 28 et 29 septembre, à 10 h et 15 h, ainsi qu’une rencontre avec l’artiste Pierre Leloup, qui parlera de sa démarche personnelle influencée par l’art japonais et de sa collection de bonsaïs, les 27 et 28 septembre à 11 h et à 13 h 30. Les visiteurs pourront aussi assister à la création en direct d’une œuvre monumentale d’Andrea Keys Connell et pique-niquer sur le site si le temps le permet. 

/////

Toujours aussi active culturellement, la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton offre encore un programme chargé, comportant entre autres une prestation de Nathan Couture le 28 septembre à 20 h au sous-sol de l’église, l’exposition historique Le Val, toute une histoire, une exposition de photos sur le thème de cette année (Se rencontrer, tisser des liens, bâtir des ponts) ainsi qu’un concours et une exposition de dessins pour les jeunes de 5 à 13 ans. Tous les détails se trouvent sur la page Facebook du Comité culturel Saint-Denis-de-Brompton.

/////

À la suite du succès de l’an dernier, le Centre des arts de la scène Jean-Besré ouvre à nouveau ses portes au public, le samedi 28 septembre, avec des visites guidées toutes les demi-heures, de 10 h à 14 h 30 (sauf à 12 h 30 et 13 h). C’est l’occasion de découvrir les coulisses de la création théâtrale et chorégraphique régionale et de participer au Castelet Vox Pop, pour laisser ses impressions sur le CASJB.