Les finalistes de La voix VI Yann Brassard, Yama Laurent et Jonathan Freeman étaient de passage à Sherbrooke, vendredi.

Les finalistes de La voix VI s’arrêtent à Sherbrooke

Les finalistes de La voix VI sont impatients de partager leur personnalité avec le public. Motivé par les regards et les bons mots de leurs fans, le groupe assure que le meilleur est à venir. Ils étaient de passage à Sherbrooke, vendredi.

La Tribune a rencontré Yama Laurent, Yann Brassard et Jonathan Freeman tout juste avant leur séance de signatures à l’entrepôt Cotsco de Sherbrooke. Il s’agit du troisième arrêt de leur tournée promouvant leur disque, qui regroupe les quatre chansons originales écrites par leur coach respectif.

« Je suis contente d’être dans la ville de Garou », a vite mentionné Yama, sacrée gagnante de l’émission en mai dernier.

Le groupe a vite fait sentir son plaisir d’aller à la rencontre des gens. « On prend conscience qu’on ne chantait pas juste devant une caméra », explique Jonathan.

« Ce qui attire mon attention, c’est d’entendre chaque personne exprimer son amour », confie Yama. Elle reste fascinée de connaitre les émotions qu’elle a pu faire ressentir au public, émotions qui diffèrent pour chaque personne.

Pour Yann, ce qui le marque est de savoir que dans chaque ville, il y a des gens qui attendent son arrivée. « De voir la fébrilité des gens, le stress et de voir les yeux pétillants des enfants, ça vient nous chercher. »

« On est chanceux d’avoir ce genre d’opportunité, de découvrir toutes ces régions », ajoute la gagnante.

« On a influencé des gens dans leur petit parcours de vie et c’est le plus beau cadeau pour nous », partage l’interprète de Ouvre-moi.

Personnalités à découvrir

Leur parcours à La voix s’éloigne tranquillement derrière eux. « En sortant de cette émission, les gens nous ont connus au travers de l’écran. On a hâte de travailler sur nos projets et se faire connaitre pour ça, on est rendus à l’étape ou on veut montrer qui nous sommes », explique Jonathan. Reconnaissant d’avoir pu se faire connaître par l’émission.

Sur son disque, Yama souhaite montrer plus de jazz, de gospel et de soul, styles de chansons qu’elle chante principalement. « Je n’ai pas chanté de chanson comme ça à La voix. Je veux travailler plus là-dessus », partage-t-elle.

Avec la fin de l’émission, au travers de leur nouveau quotidien assez actif, les finalistes ne pensent qu’à créer plus de contenu qui les représentera. « J’ai vraiment plus de temps à consacrer, mentalement aussi, je veux créer », assure l’interprète de Amanda.

« On a hâte de travailler sur nos trucs à nous et nos objectifs personnels. On est sur un rythme de créer. On veut se consacrer à notre musique » ajoute Jonathan dans la même lancée.

Miriam Baghdassarian ne pouvait être présente à Sherbrooke vendredi, elle était sur scène à Laval, au même moment.

L’horaire des finalistes reste chargé, surtout avec la sortie de leur album, le 15 juin dernier. Yama se fait rassurante. « Quand on est les quatre, on ne se rend pas compte quand l’heure passe », rigole-t-elle, avec l’approbation de ses deux amis.