Le chanteur country Laurie Leblanc annonce son retour avec un septième album de chansons originales, son premier en anglais, offert à partir du 5 juin prochain.
Le chanteur country Laurie Leblanc annonce son retour avec un septième album de chansons originales, son premier en anglais, offert à partir du 5 juin prochain.

Les astres s’alignent pour Laurie Leblanc

Connu dans la sphère québécoise country pour son succès Moi itou mojito, l’auteur-compositeur-interprète acadien Laurie Leblanc annonce la sortie de son septième album, le premier composé de chansons originales en anglais. When It’s Right It’s Right tombe à point pour celui qui fête son dixième anniversaire comme artiste solo cette année.

L’idée a pris forme en France lors d’un voyage remporté au Gala country francophone canadien en 2019. C’est en ayant la chance de chanter sur scène avec l’auteur de renommée internationale Don Mescall, qui a déjà remporté un Grammy et qui a collaboré notamment avec les Backstreet Boys et Paul McCartney, que Laurie Leblanc a décidé de concrétiser son souhait de faire un album anglophone de compositions originales.

«J’ai grandi principalement dans la culture country anglophone. Mes parents écoutaient de grands noms comme Kenny Rogers et Charley Pride. J’ai donc toujours voulu chanter en anglais. En 2013, j’ai fait un album de reprises et j’ai vécu l’expérience d’enregistrer à Nashville. J’ai eu la piqûre!»

«Le voyage, la rencontre avec Don Mescall et ensuite celle du réalisateur et guitariste Jason Berry, qui a déménagé son studio de l’Ontario pour s’installer près de chez moi: on peut dire que toutes les étoiles étaient alignées pour la création de cet album», confie le musicien originaire de Bouctouche au Nouveau-Brunswick.

Laurie Leblanc s’est vu offrir une vingtaine de chansons par Don Mescall, dont six se retrouvent sur son plus récent album. Mescall a également fait des harmonies vocales sur l’extrait The Bigger The Better (lancé le 7 avril dernier). Cette chanson a par ailleurs été coécrite, il y a une quinzaine d’années, par Don Schlitz, coauteur de The Gambler (succès mondial interprété par Kenny Rogers).

«Je n’aime pas me répéter et j’aime repousser mes limites. L’album a un son qui ressemble parfois à ce que je fais en français, mais il y a un mélange de tout. J’ai choisi tout ce que j’aimais en essayant d’évoluer et de me renouveler. De plus, les textes sont tous merveilleusement bien écrits», admet celui dont on peut retrouver le nom comme auteur sur la chanson All In, écrite en collaboration avec sa femme Jeannette Leblanc.

Prendre le temps de ralentir

Le contexte actuel de la pandémie de la COVID-19 a évidemment chamboulé les plans de l’artiste, qui prévoyait depuis longtemps la sortie de son album pour le 5 juin. Après avoir discuté longuement avec ses distributeurs, Laurie Leblanc a finalement décidé de maintenir la date choisie pour le lancement de l’album enregistré en septembre 2019.

Laurie Leblanc, <em>WHEN IT’S RIGHT IT’S RIGHT</em><em>, </em>Country<em>, </em>Anglo<em>, </em>Productions Laurie LeBlanc

«Nous avons profité de la période d’isolement pour travailler sur le lancement-spectacle virtuel qui aura lieu, lui, le 6 juin au Théâtre Capitol à Moncton... sans public. [À 19 h, heure du Québec], je serai en prestation sur ma page professionnelle Facebook, à deux mètres de tous mes musiciens, bien entendu.»

Pour la tournée de spectacles, Laurie Leblanc révèle suivre de près les annonces gouvernementales. Toutefois, il est heureux de constater que 95 % de ses spectacles ont été reportés à la prochaine année plutôt que d’être annulés. Au total, 25 prestations devaient le mener du Nouveau-Brunswick jusqu’à l’Ontario, en passant par plusieurs festivals de country au Québec.

«On avait vraiment une belle tournée de prévue pour célébrer mon 10e anniversaire d’artiste solo. Une chose est sûre: quand la musique pourra prendre l’air, je serai là!»

En période de confinement, l’artiste indique avoir réussi à prendre du temps pour lui. «J’étais tellement occupé que l’arrêt de toutes mes activités professionnelles a été difficile à accepter. J’étais complètement perdu, mais j’ai fini par apprivoiser la situation. J’en ai profité pour faire de la construction et de la cuisine, raconte-t-il en riant. Finalement, j’avoue que ça m’a fait beaucoup de bien.»

Laurie Leblanc est présentement en nomination au 8e Gala Country pour l’interprète masculin de l’année aux côtés de Matt Lang, Patrick Norman, Phil G. Smith et René Turgeon. L’événement sera différent cette année, mais aura lieu comme prévu sous une autre formule. L’organisation donnera davantage de détails au cours des prochains mois.