Les arts et spectacles en bref

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
Dear Criminals reporte

Même si leur spectacle intime, conçu pour être présenté seulement devant une ou deux personnes, a été créé afin de justement satisfaire les règles actuelles de santé publique, le trio Dear Criminals a dû se résigner hier à reporter ses prestations des 20 et 21 novembre à la Petite Boîte noire. Les prochains rendez-vous ont été fixés aux 22 et 23 janvier 2021.

« Il y avait une certaine ouverture lorsque j’ai parlé [avec la Santé publique] la semaine passée », rapporte Philibert Bélanger, directeur artistique de la Petite Boîte noire. « On m’a expliqué que, si j’avais l’appui des autorités, ça devrait aller... Le service de police, de son côté, a fait valoir que, selon le décret, il ne peut pas nous donner d’autorisation et m’a suggéré de rappeler la Santé publique. »

« Nous n’avons pas réussi à avoir de OK [...]. Tous semblaient se renvoyer un peu la balle. J’imagine qu’ils ne voulaient pas créer de précédent, étant donné que les salles de spectacles doivent être fermées », commente Sonia Cesaratto, relationniste de presse des Dear Criminals.

« Nous avons préféré reporter le show, poursuit Philibert Bélanger. Je pense que tous les gens à qui nous avons parlé étaient de bonne foi, il n’y avait juste personne pour assumer la décision. Ce que nous comprenons à 100 pour cent... Nous sommes déçus qu’un spectacle taillé sur mesure pour le contexte actuel ne puisse avoir lieu... »

Selon la formule particulière de ce spectacle des Dear Criminals, chaque prestation de dix minutes environ devait se dérouler devant une ou deux personnes. Ces dernières devaient préalablement choisir la chanson qu’elles souhaitaient entendre parmi une dizaine proposées par le trio. Le groupe avait offert cette formule au printemps à Montréal, au début du déconfinement, mais avant que les salles de spectacles soient rouvertes. 

Présentées sur une période de quatre heures, toutes les prestations du 21 novembre avaient trouvé preneurs et des supplémentaires avaient été ajoutées le 20 novembre.

Vincent Legault, Frannie Holder et Charles Lavoie des Dear Criminals.

+

Un prix pour Gabrielle Blackburn

La Sherbrookoise Gabrielle Blackburn, directrice générale de la Fondation des Jeunesses musicales du Canada depuis 2019, s’est vu remettre le nouveau prix Gestionnaire novateur, décerné par l’Association des professionnels en philanthropie (AFP), section Québec.

La jeune gestionnaire a été remarquée grâce à l’initiative Do mi si la do ré (Domicile adoré), un projet d’envergure visant à aider directement les jeunes musiciens en début de carrière, alors qu’ils se retrouvaient dans une situation financière très précaire, à cause de la pandémie. Gabrielle Blackburn a ainsi réussi à amasser, dans un temps record, plus de 128 000 $ qui ont été remis à 74 jeunes artistes canadiens en début de carrière, particulièrement touchés par l’arrêt des activités culturelles.

L’AFP a notamment salué la lauréate pour son fort leadership, ses connaissances en gestion de projet et son réseau actif, qui lui a permis de joindre de nombreux donateurs locaux, nationaux et internationaux.

Avant d’être engagée par la Fondation en septembre 2019, Gabrielle Blackburn a oeuvré à l’Opéra de Montréal, à l’Orchestre métropolitain, à la Fondation du cancer du sein et à l’OSM. Elle est diplômée du Conservatoire de musique et d’art dramatique de Montréal ainsi que de l’école des HEC.

Le prix Gestionnaire novateur est destiné à des individus ou des entreprises qui, dans le seul but de contribuer au mieux-être de notre société, ont su se surpasser au sein de leurs actions bénévoles ou de leurs campagnes de financement.

Gabrielle Blackburn