Les arts en bref

La Tribune
Les secrets de Pilou

Envie de connaître les secrets d’un compositeur pour l’image? Pierre-Philippe Côté, alias Pilou, est le prochain invité des conférences du BEAM (Bureau estrien de l’audiovisuel et du multimédia), le jeudi 10 septembre à 19 h, à la Maison du Cinéma. Comme film marquant, l’invité du jour a opté pour Interstellar (Interstellaire) de Christopher Nolan, qui sera projeté dans sa version originale, avec sous-titres français. L’entrée est de 15 $ et l’on peut dès maintenant acheter son billet en ligne sur le site de la Maison du cinéma. La dernière conférence de la saison aura lieu le 17 septembre, avec la conceptrice sonore Mélanie Gauthier, qui a choisi le film Joker de Todd Phillips.  Steve Bergeron

Pierre-Philippe Côté

+

Six petits Shazam

Étalé sur six samedis de l’été au lieu d’une seule semaine, le ShazamFest 2020, rebaptisé Série Shazam pour la circonstance, prendra fin aujourd’hui 5 septembre par les prestations de Bloodshot Bill et de Perfect Strangers. Jusqu’à 250 spectateurs pourront être accueillis devant la scène de Barnston-Ouest (2722, chemin de Ways Mills), et 150 sur le site du camping. Pour l’occasion, il y aura un casse-croûte sur place, avec des mets dont les produits proviennent de fermes de la région, ainsi qu’un bar servant entre autres les bières artisanales de la Microbrasserie Hop Station de Coaticook. Les lieux ont été adaptés pour respecter les consignes sanitaires, y compris les aires de danse, assurent les organisateurs. Ouverture du camping à 13 h et du site à 18 h. Les prestations débutent à 19 h. Les spectacles seront diffusés simultanément en ligne sur la page YouTube du Festival. L’entrée est de 25 $. Les billets doivent absolument être achetés d’avance, au shazamfest.com.  Steve Bergeron

Bloodshot Bill

+

Vous voulez voir?
Vues d’en haut, vues d’en bas

Originaire de l’Outaouais, René Houle s’installe à Sherbrooke en 1991. Dans ses bagages, une formation en photographie et en philosophie, une pratique artistique grandissante et un désir d’engagement dans le milieu culturel. Il est d’ailleurs un des trois concepteurs et fondateurs du Parcours photo Sherbrooke. Sa démarche de création, en constante évolution, est le fruit de recherches soutenues sur l’aspect géométrique des sujets. S’y rencontrent l’architecture et les espaces de vie, ses valeurs humanistes, la relation avec l’autre ou l’aspiration à une vie meilleure tant sur le plan humain que spirituel. Cette fois-ci, il propose un passage entre le réel et l’imaginaire, construisant de nouveaux lieux et déconstruisant la réalité. Avec une vingtaine d’œuvres photographiques monochromes, prises en plongée ou contre-plongée, il suggère une quête de l’élévation et de l’effort de l’être humain pour se dépouiller d’une forme de matérialité et ainsi mieux se révéler à lui-même.  Au Centre communautaire et culturel Françoise-Dunn, jusqu’au 9 octobre. Steve Bergeron

+

Un vide-grenier au Village québécois d’antan

 Le Village québécois d’antan (VQA) convie la population à participer à son vide-grenier d’antiquités entre 10 h 30 et 16 h ce samedi 5 septembre. 

« Nous avons convenu que l’occasion était plus que parfaite pour organiser un vide-grenier afin de nous départir d’objets qui encombrent inutilement nos espaces », souligne le directeur général du VQA, Guy Bellehumeur. 

L’organisation d’une activité comme telle est encore plus pertinente en raison des répercussions financières reliées à la pandémie de COVID-19, pense-t-il.

« La vente de ces articles que nous détenons en plusieurs exemplaires ou qui n’ont pas trouvé place dans notre décor historique se déroulera sur les perrons des maisons du village », mentionne le directeur.

Pour cette activité, l’entrée au village est gratuite. Les personnes intéressées sont aussi invitées à accéder au site via les stationnements 3 et 4 et non par la billetterie.

« Nous espérons que les gens seront nombreux à venir encourager un organisme reconnu de la région », espère Guy Bellehumeur.  Andréanne Beaudry

+

Une exposition sur sa terrasse

L’artiste-peintre Manon Marcoux présentera entre 10 h et 17 h, les 5 et 6 septembre, son exposition ARTERRASSE sur la terrasse de sa propriété, au 81, rue Bonin à Coaticook. Les visiteurs pourront admirer une cinquantaine d’œuvres ainsi que sa nouvelle série Pots fleuris. 

« Comme bien des artistes, la peinture a été pour moi un remède durant le confinement. Un moyen d’arrêter le temps et de faire une introspection salvatrice », dit Manon Marcoux.

Alors que les lieux d’expositions sont limités en temps de pandémie, l’artiste-peintre a donc pris la décision d’inviter la population à voir ses œuvres chez elle.

À noter que l’activité sera annulée en cas de pluie.  Andréanne Beaudry